En ouvrant et lisant partie du journal « Le Soir » de ce  jour, on y apprend d’heureuses nouvelles. Tout d’abord que le débat qui a eu lieu hier en Commission Intérieur de la Chambre s’est tenu dans un climat serein et qu’il a permis de « faire le ménage » dans pas mal de déclarations qui avaient été faites à l’emporte-pièce à la suite des actes de  violence qui ont eu lieu à Bruxelles au cours de cette dernière quinzaine.

Le Ministre de l’Intérieur a, il est bon de le souligner, contribué pour beaucoup dans l’établissement de ce climat dans la mesure où, contrairement à ses mauvaises habitudes, il n’a pas cru bon de tenir des propos à caractère populiste pour aborder cette problématique importante qu’est celle de la mise à disposition des communes de toutes les Régions, et de Bruxelles en particulier en fonction du nombre de manifestations qui s’y déroulent, de moyens correspondant au volume et à la nature des opérations à mener pour assurer la sécurité de toutes et de tous dans le pays et dans sa capitale.

De ce fait, les esprits sont calmés. Ainsi, sans passer par la case « fake news » et « accusations de bas étage », il semble que l’on va pouvoir s’occuper de ce qui importe dans l’immédiat, à savoir doter nos forces de sécurité de moyens et d’agents supplémentaires d’une part et améliorer aussi bien la formation de ceux-ci que le fonctionnement des zones de police d’autre part.

Tout ne sera pas réglé pour autant car bien des problèmes restent pendants ou, si l’on veut, bien des questions restent ouvertes comme, pour n’en évoquer que deux, celle de la fusion ou de la concentration des zones de police en Région de Bruxelles-Capitale comme dans le reste du pays ou comme celle du financement des zones de police, et de celle de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles en particulier.

Il n’empêche. Le monde politique se parle à nouveau à haute et intelligible voix. C’est le meilleur exemple de raison et de discipline démocratique qui puisse être donné à tous ceux qui, confondant de manière inadmissible expression de colère et de ressentiments avec actes d’agression et détérioration de bâtiments, ont provoqué ces derniers temps tous ces troubles et ces émois, à Anvers d’abord et à Bruxelles ensuite.

Saluons le fait comme il le mérite, un dialogue s’est instauré. Affaire à suivre.

Emeutes: Jambon et Close préparent l’arrivée de nouveaux policiers à Bruxelles

Mis en ligne le 23/11/2017 à 11:28
Le ministre de l’Intérieur a rencontré le bourgmestre de Bruxelles après la polémique autour du rapport de l’Inspection générale sur les émeutes.

Ce jeudi matin, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) et le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS) ont décidé de mettre en place un groupe de travail afin de s’assurer d’une amélioration de l’efficacité des ressources policières en vue de l’arrivée de nouveaux agents. Le ministre veut davantage utiliser les agents de quartier et les nouvelles technologies pour faire remonter les informations.

La rencontre se tenait après la polémique autour du rapport de l’Inspection générale sur les émeutes. Le bourgmestre socialiste a suggéré des « solutions innovantes » pour engager plus rapidement des nouveaux agents. Jan Jambon a tempéré, voulant s’assurer de la bonne formation de ceux-ci. Philippe Close fera en sorte d’avoir suffisamment d’agents en vue de la Coupe du monde qui se tiendra en juin, a-t-il fait savoir.

via Emeutes: Jambon et Close préparent l’arrivée de nouveaux policiers à Bruxelles – Le Soir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s