Il n’y a pas eu de surprise dans les championnats du plus haut niveau de la compétition. Et ce tant chez les Messieurs que chez les Dames. Les favoris l’ont emporté et ont ainsi creusé les écarts dans les deux classements.

Pour ce qui a trait à l’EuroMillions Championship, les quatre premiers du classement n’ont abandonné aucun point ce week-end. Knack Roeselare a été un rien accroché par Amigos Zoersel au cours du premier set (25-23) et puis a déroulé en se montrant de plus en plus gourmand (25-20/25-15). Le scénario de Axis Guibertin-Lindemans Alost fut à peu près le même si ce n’est que les joueurs du Brabant Wallon ont eu l’occasion de donner une autre tournure à la rencontre. En effet, quand ils menaient 23-20 dans la première manche, ils laissèrent passer alors plusieurs occasions de prendre l’ascendant sur leurs adversaires. Ce fut l’inverse qui se produisit. Gert Van Walle et ses équipiers alignèrent cinq points qui, alignés les uns après les autres, touchèrent les joueurs locaux de plein fouet. Ceux-ci ne se remirent pas de ce fauchage et les visiteurs firent ensuite deux fois 17-25.Les finalistes de la League Trophy, les joueurs de Par-ky Menen ont, après avoir enlevé facilement les deux premiers sets de la partie qui les opposait à Gand face au VDK (19-25/20-25), laissé filer le troisième par négligence (25-20) mais ont eu vite fait de se reprendre et de conclure (20-25).

Quant aux vainqueurs de la League Trophy, les Limbourgeois de Noliko Maaseik, ils furent sérieusement bousculés par les joueurs du Président Perrin dans la première manche qui vit ceux-ci tenir plus que correctement les rênes de ce début de rencontre et l’emporter 25-21. Sans doute un peu grisés par cet excellent départ, les locaux se montraient moins appliqué dans le débt du set suivant et devaient subir à leur tour la domination de Maan et de ses équipiers (18-25). Ce fut le set suivant qui fut le plus intéressant de la rencontre. Les Liégeois menaient 8-6 au premier TO technique puis, peu après 11-8. Cosemans, qui pouvait s’appuyer sur l’excellente réception du libéro Albert, alimentait très bien ses attaquants et cela donnait l’occasion aux spectateurs (ainsi qu’aux téléspectateurs de la chaîne payante Telenet) d’assister à de très beaux échanges. Quand Waremme eut un léger fléchissement en réception, Maaseik, qui jouait dans une composition où ne figuraient pas Cox et Richlycki, passa en tête au marquoir à 13-14. Waremme s’accrocha et parvint même à combler un retard de trois points (16-19) à 22-22. Dussart rata à nouveau son service et Maaseik se mit en bonne position à 22-24. Les Liégeois n’abdiquaient pas , 23-24, mais durent s’incliner à l’issue d’un échange qui leur aurait valu à coup sûr le point s’il y avait eu le Challenge system, 23-25. Les joueurs de Dimitri Piraux remontèrent sur le terrain bien décidés à mener la vie dure à leurs opposants. Il y eut ainsi encore match jusqu’à 8-10 mais Gevert et Bruno sortirent alors le grand jeu et la partie, très bien arbitrée dans l’ensemble, bascula complètement et rapidement en faveur des Limbourgeois, 16-25.

Chez les Dames, les résultats du week-end permettent d’avancer que la lutte pour les quatre premières places de la première phase du championnat se circonscrira bien entre les cinq équipe suivantes : Astérix Avo Beveren qui s’est défait aisément de Jaraco As même si les Limbourgeoises ont glané un set (14-15/11-15/25-22/19-25), Datovoc Tongres qui a enlevé haut la main la rencontre contre Amigos Zoersel (29-27/17-25/22-25/10-25), Richa Michelbeke qui a avalé VT Lendele (20-25/20-25/11-25), VDK Gent qui a engrangé sans jouer les trois points de la rencontre perdue par forfait par Barbãr Girls et, last but not least, VC Oudegem. Les joueuses de Sacha Koulberg rencontraient, on le sait, l’équipe de Charleroi. Le score des sets est là pour indiquer quelle a été la physionomie de la partie et souligner la différence actuelle de niveau entre les deux formations: 25-18/25-14/ 21-25/25-18.

Triste bilan donc pour nos équipes wallonnes au cours de ce week-end. Il y a manifestement là matière à réflexion, et ce, d’autant quand on sait que, suite à l’adoption faite ce samedi du budget de la Fédération Volley Wallonie-Bruxelles par l’assemblée des délégués provinciaux, les trois clubs qui officient actuellement à l’étage supérieur des deux compétitions nationales se verront retirer en 2018 la petite aide financière que, sans que cela ne coûte le moins du monde  à l’ensemble des clubs puisque cette dernière provenait du parrainage d’Ethias, ils avaient reçue au cours de l’année 2017.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s