Albert,

Le temps a beau filer à vive allure, jamais il ne parviendra à effacer les traces de son passage. Il en va de même avec l’amitié. Toujours, elle restera vive dans le coeur et l’esprit de celles et de ceux qui ont eu la chance de savoir ce que recouvre comme richesse ce noble sentiment mais qui ne l’ont plus parce que le fil qui lui donnait sens a été rompu par les circonstances de la vie.
Il y a un an très exactement aujourd’hui, tu nous quittais pour aller rejoindre un monde que nous connaîtrons toutes et tous un jour également. Depuis ton départ, bien des choses ont évolué tant au niveau de ton club qu’à celui de ce qui était devenu en quelque sorte, par la force des habitudes et par celle de ton habileté, ta fédération.
Je ne vais pas t’embarrasser ici avec le détail de ce qui a été fait, défait et refait, ci et là, depuis le moment où tu as pris congé de nous car tu pourrais peut-être avoir l’impression que tout ce que tu as fait en tant que Président de l’AIF serait déjà tombé en désuétude. Ce qui est loin d’être le cas bien évidemment et bien heureusement. Ou que la Fédération prendrait une voie qui ne serait pas la bonne. Ce qui ne se vérifiera, ou non,  qu’au fil de ce temps qui est notre juge à toutes et tous.
Ce dont je peux t’assurer, c’est que ton souvenir demeure plus que vif même si celles et ceux qui sont aujourd’hui au poste de pilotage de la Fédé n’ont pas cru bon de donner bonne suite au projet de mise sur pied d’un grand tournoi international de volley-ball féminin qui t’aurait été dédié cette année et qui aurait, sur la base des contacts qui avaient été immédiatement  noués dans ce sens peu de temps après ton décès, pu réunir la participation des équipes nationales de Russie, de la République Dominicaine et, sans doute,  d’Italie en plus de notre équipe nationale. Ici, je pense que celles et ceux qui ont biffé cette activité du programme sportif de ce qui a pris pour nom Fédération Volley Wallonie Bruxelles en lieu et place de cette chère Association Interprovinciale Francophone, dont les nouveaux dirigeants de la FVWB n’ont rien fait pour célébrer l’an dernier le 40ème anniversaire de son existence, se rendront vite compte qu’elles et ils ont, de fait, raté là une assez formidable occasion de montrer que le volley-ball francophone avait toujours bien pour objectif de s’inscrire dans la ligne du temps, c’est-à-dire celle d’une conduite qui donne prime à celles et ceux qui font effort pour avancer. Je pourrais en dire de même avec notre enfant à tous deux, le magazine télévisé « Volley Games », qui, d’un trait de plume également, est passé dans la corbeille de ce qui ne sera plus.
C’est ainsi et rien n’y changera dans l’immédiat. Si ce n’est que, très bientôt j’en suis convaincu, chacune et chacun se rendront compte que la peur des chiffres n’est jamais bonne conseillère et que, le temps agissant et permettant à la raison de reprendre le dessus sur une austérité et une frilosité excessives, la FVWB se (re)mettra à nouveau à labourer dans le bon sens, c’est-à-dire en faisant appel aux personnes qualifiées du moment, ses champs de belle terre, ceux de la technique et de la communication. Et que, de la sorte, elle retrouvera bien vite l’aura qu’on lui a connue il n’y a pas longtemps encore.
Comme tu le vois, cher Albert, l’optimisme reste de mise tant il est vrai que, comme tu le sais sans doute mieux que nous tou(te)s,  notre sport présente cette caractéristique rare et précieuse d’être riche, dans tout le pays, en personnes de bonne volonté.
Comme promis, je garde le contact avec toi et ne manquerai pas, comme convenu, de te tenir au courant des petits reculs et des grandes avancées de notre bel Univers.
A tout bientôt donc.
En amitié.
Jean-Pierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s