Même si je regrette que Pierre ait cru utile d’ajouter à la fin de son très riche billet (voir ci-après) un court paragraphe qui, portant sur le caractère nazi de la N-VA, n’ajoute absolument rien au remarquable contenu de son article, je partage très volontiers l’analyse qu’il a faite des principaux événements qui ont émaillé notre actualité de ces dernières semaines.

Sont ainsi évoquées les prises de position du Président Macron et du Ministre de l’Intérieur de notre gouvernement en matière de politique menée à l’égard des migrants , prises de position et actions qui constituent autant de regrettables sorties de route de la part de responsables politiques qui attisent et utilisent les faiblesses de qui ne réalise pas que c’est en érigeant des barrières que l’on crée le plus sûrement des causes de guerre; la carte blanche publiée toujours à ce même propos par Bart De Wever dans le journal De Morgen et dans laquelle le leader de la N-VA se montre particulièrement agressif à l’égard de toute idée de cosmopolitisme, de solidarité et où il en arrive, par un raccourci scandaleusement démoniaque, à laisser entendre que le choix qui se présente à la population est celui qui oppose le maintien de la Sécurité sociale et une politique migratoire qui, autre que celle de l’actuel gouvernement, se ferait toute ouverte aux migrants;  la réplique de haute teneur faite par Paul Magnette pour dénoncer les tromperies intellectuelles et la dangerosité du Bourgmestre d’Anvers; l’appel à la délation lancé par les gouvernants de Wallonie en matière d’environnement; la suspension d’antenne d’Eddy Caeckelberghs décidée par une direction de la RTBF qui, à peu de temps de la conclusion d’un nouveau contrat de gestion, a littéralement “canné” devant le pouvoir en place en se faisant plus sévère que sévère à l’encontre de l’un de ses bons journalistes qui a eu le tort d’utiliser une adresse mail réservée à des fins professionnelles pour échanger, avec trois amis personnels, des informations et des considérations à vocation militante.

Comme on peut le constater, la matière ne manque pas de consistance. Comme elle est bien traitée de surcroît, l’article n’en présente que plus d’intérêt. Tant il fait bien ressortir combien cette nouvelle année 2018 ne débute guère sous d’heureux auspices et combien cet épais nuage ou cette énorme masse de tourments qui nous surplombe en permanence donne l’impression de rétrécir chaque jour qui passe un peu plus notre horizon de vie en société.

Puisse le printemps arriver vite et le soleil avec lui. Très vite.

Un paysage éclairé violemment par le soleil fait apprécier davantage la nuit noire qui l’entoure. René Magritte

http://uranopole.over-blog.com/2018/01/commenceraient-ils-a-avoir-peur.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

thGJPJRFYW

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s