charleroi à Barcelone

Archi-battues par le team turc de BURSA BBSK lors du match aller qui eut lieu il y a quinze jours dans la salle de Vilvorde (!!), les joueuses de Charleroi Volley n’avaient, comme je l’avais souligné ici il y a deux jours, aucune chance de renverser la vapeur et de se qualifier pour le tour suivant de la Challenge Cup à l’occasion du match retour qui se disputait ce mercredi soir. Etait-ce pour autant un match inutile?

Les joueuses de Charleroi Volley ont répondu par la plus belle des manières. En se battant et en livrant une prestation qui leur a permis de montrer à leurs adversaires qu’elles valaient beaucoup mieux que ce qu’elles avaient montré lors du match aller. En effet, face à un adversaire qui est un club qui fait partie du noyau central de la compétition turque, l’une des plus relevées de la Confédération Européenne de Volley-ball, Juliette Thevenin et ses équipières ont livré aujourd’hui une très belle partie. Certes, elles n’ont pas gagné mais, dans chacun des trois sets de la rencontre, elles ont accroché leurs vis-à-vis.

Ainsi, dans la première manche, nos compatriotes se trouvèrent 6 fois en position de prendre l’avantage au niveau des sets avant de céder le pas et de s’incliner 33-31.

Dans la deuxième manche, après avoir mené 3-7, les Hennuyères connurent alors un mauvais moment au cours duquel elles encaissèrent un lourd 16-4. Elles ne baissèrent toutefois pas les bras et se mirent à prendre le cours des échanges à leur avantage , revenant ainsi de 19-11 à 21-19. Les Turques ne voulaient rien lâcher et s’imposaient 25-20.

Dans la troisième et dernière manche, les joueuses de Bursa prirent tout de suite le commandement des opérations et se créèrent rapidement un bel avantage de 8 points. A 15-7, les joueuses de Ion Dobre se rebiffèrent et se mirent à grignoter leur retard. Quand, de 21-15, elles firent passer le score à 21-22, on put se mettre à espérer, comme dans le premier set, qu’elles allaient empocher le set mais les Turques ne l’entendaiet pas de cette oreille et, à 23-23, signaient les deux points qui leur permettaient d’enlever tout à la fois la manche et le match.

Si je vous dis qu’au niveau des statistiques, Flore Evrard etCharline Humblet ont été les meilleures serveuses avec respectivement 3 et 2 aces, que Martine Hannaert affiche un beau bulletin de 32% de réceptions parfaites et, enfin, que nos compatriotes ont réalisé quasi autant de blocs que leurs adversaires (8/7), on peut vraiment répondre à la question posée en début d’article en avançant que le déplacement qu’elles ont effectué jusqu’en Turquie aura été tout sauf inutile. Tant mieux….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s