Miroir à 2 faces 3           

Le  dernier communiqué de Charles Michel à propos du rapatriement « redevenu possible » des Soudanais (voir bas de page) me fait penser au titre et à l’épilogue de ce très grand film d’André Cayatte qu’est « le Miroir à deux faces ». Je dis bien au titre et à l’épilogue du film, non pas aux personnages de celui-ci tant je ne voudrais en rien laisser l’impression ici que je pourrais voir un quelconque lien de comparaison possible entre les immenses talents de Michèle Morgan (Marie-José Vauzange dans le film) et de Bourvil (Pierre Tardivet) et la direction falote de notre Premier Ministre qui n’a que peu de qualités à son actif par rapport à celles des deux grandes figures de ce film tourné il y a soixante ans déjà.

Pourquoi cet assemblage d’esprit entre le communiqué de Charles Michel et le titre du film, le Miroir à deux faces ? Tout simplement parce que notre Premier Ministre tente ici de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. En effet, plutôt que de reconnaître que les dernières expulsions faites de quelques Soudanais par son Secrétaire d’Etat, Théo Francken, n’avaient pas été faites régulièrement comme l’avis qu’il a reçu du Commissariat Général aux Réfugiés et aux Apatrides (CGRA) nous le donne à penser par un véritable effet de contre-miroir, Charles Michel nous annonce, sans état d’âme aucun, que les rapatriements vont pouvoir reprendre dès lors que des « mesures de précaution auront été prises » d’une part et pour autant que l’Article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme soit respecté ET « à condition que soit faite la démarche visant à améliorer l’application de l’Article 3 » d’autre part. .

Autrement dit, démarche va être entreprise pour obtenir adaptation ou interprétation large de l’Article 3 en question d’une part et le (strict) nécessaire sera envisagé pour qu’il puisse être dit que toutes les mesures de précautions auront bien été prises avant que reprenne le carrousel des expulsions d’autre part.

Ainsi, Charles Michel ne dit rien sur ce qui n’a pas été fait régulièrement et, de l’autre , il nous annonce que tout va pour le mieux puisque les expulsions, ô pardon les rapatriements, pourront reprendre dès lors qu’un semblant de respect des règles et des conditions aura été mis au point. N’est-ce pas là un Miroir à deux faces sur une seule et triste réalité, celle d’une volonté de passer outre, ou du moins de contourner, des exigences d’ordre international ?

Sur le plan de l’épilogue, la ressemblance entre le film et la tranche de vie que vont subir les Soudanais qui auront le malheur de tomber dans les filets des rafles menées par Jan Jambon, le Ministre de l’Intérieur en charge de faire la chasse aux migrants sans papier, ne nécessite guère long développement je pense. D’un côté, dans le cadre du film, c’est, après mort d’homme, le retour à une vie sans relief et sans autre morale que celle de voir restaurées les apparences de l’ordre moral. De l’autre, celui de notre petit train de vie, ce sera, après déportation d’hommes et de femmes, l’utilisation d’une image d’un pouvoir qui cherche à se montrer fort en toutes circonstances et à n’importe quelles conditions, y compris au mépris de l’esprit de société et de fraternité qui est pourtant celui qu’il s’agirait de préserver en premier lieu.

Comme quoi un miroir à deux faces peut n’être qu’un simple miroir dès lors que l’on ne se donne pas la peine de retourner ce que l’on cherche à observer au mieux. Et ce, surtout, tant il est vrai que, comme le dit un proverbe japonais, “le meilleur miroir ne reflète pas l’autre côté des choses”.

 

https://www.lecho.be/economie-politique/belgique-federal/Charles-Michel-Les-rapatriements-de-Soudanais-vont-pouvoir-reprendre/9980990?utm_campaign=BREAKING_NEWS&utm_medium=email&utm_source=SIM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s