Alors que, ce mardi, Knack Roeselare ne donna que peu l’impression de pouvoir prendre le dessus sur les « géants italiens » de Cucine Lube Civitanova qui finirent par s’imposer 16-25/23-25/23-25, les Limbourgeois de Noliko Maaseik ont, dès le début de la rencontre qu’ils ont livrée ce mercredi contre les Turcs d’ Arkas Izmir, montré qu’ils avaient tous les atouts pour l’emporter. Ce qu’ils ont fait de manière très autoritaire au demeurant en gagnant 16-25/21-25/21-25.

Avec Rychlicki à la place de Maan, nos compatriotes ont pris immédiatement le commandement des opérations et creusaient rapidement un écart plus qu’important : 4-8/ 8-16/10-22. Ils connaissaient alors un petit moment de relâchement 15-22 mais se reprenaient tout aussi vite : 16-25.

La première moitié du deuxième set plus équilibrée. Jusqu’à 13-12, les Turcs, qui attaquaient souvent par le centre, se trouvèrent un rien devant les hommes de J.Banks au marquoir. A 13-14, ceux-ci reprenaient la tête de la partie et ne la lâchaient plus.         A 20-20, ils se détachaient à 20-24 pour faire 21-25. Ils dominaient la situation dans la mesure où ils se montraient plus habiles au filet et meilleurs en réception que leurs adversaires.

Ceux-ci s’accrochaient encore par la suite, réussisaient bien quelques coups spectaculaires par l’entremise de Lagumdzija et de Gökgöz mais ne parvenaient pas à imposer leur jeu à une équipe limbourgeoise plus compacte et très bien dirigée par un Blankenau, le meilleur homme du match à mes yeux, qui trouvait en Bruno et en Rychlicki de fort bons alliés au niveau de la réception et de l’attaque. Noliko Maaseik effectua deux belles séries de quatre points, l’une de 7-6 à 7-10 et l’autre de 16-17 à 16-21. La seconde fut fatale aux Turcs qui ne purent jamais combler complètement ce gros écart: 21-25.

Grâce à cette victoire, la troisième dans leur série, les Limbourgeois font partie des trois équipes qui , avant la dernière étape de la quatrième manche de la Champions League, ont les chances les plus sérieuses de figurer parmi les deux meilleures troisièmes classées des 5 poules actuellement en compétition. Et de se retrouver ainsi parmi les 12 équipes qui joueront les deux poules de 6 avant la phase finale proprement dite.

Rien n’est fait mais les Limbourgeois ont, ce mercredi, franchi un fameux pas dans cette direction. C’est assez fameux.

A cet égard, il est bon de savoir que, ce mercredi soir, l’équipe polonaise de Zaska Kedzierzyn-Kozle a battu Trentino sur son terrain, et ce, en cinq sets : 25-23/22-25/25-27/25-21/15-17.  Trois éléments sont à mentionner. 1°) L’équipe polonaise a joué sans Sam Deroo qui n’était pas sur la feuille de match. 2°) Trentino menait 14-11 dans le tie-break. 3°) au classement, Trentino, qui rencontrera Noliko Maaseik le 28 février à 20h30, occupe certes la deuxième place du classement de la poule avec 11 points mais n’a pas plus de victoires que Maaseik, 3 en l’occurrence. Ceci signifie que, le 28 février, Maaseik jouera pour une qualification directe en 1/2 finale de la Champions League étant donné que le premier critère retenu pour l’établissement du classement est le nombre de victoires et non celui des points comme notre Fédération, qui ne se distingue pas par son souci de se mettre à la page, le pratique encore dans tous ses championnats.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s