Avant la finale de la Coupe de Belgique, Noliko Maaseik avait, cette saison, battu Knack Roeselare à trois reprises, deux fois en championnat et une fois lors de la demi-finale de la League Trophy.

Cette fois, devant la toute grande foule au Sportpaleis d’Anvers, les hommes d’Emile Rousseaux ont remis les pendules à l’heure en remportant de très belle manière un nouveau trophée, et ce, pour la troisième fois consécutive.

Ce succès est entièrement mérité dans la mesure même où les Flandriens ont fait preuve de plus de cohésion d’une part et de plus d’esprit collectif et tactique d’autre part. Dès les premiers échanges, on put se rendre compte que le team limbourgeois, au sein duquel Rychlicki figurait en lieu et place de Maan, ne “tournait pas rond”. Cox et Bruno étaient moins saignants que d’habitude tant à l’attaque qu’en réception pour Bruno tandis que Rychlicki alternait le super bon avec le simplement bon. De l’autre côté du filet, l’équipe de Knack Rooeselare, conduite par un Tuerlinckx qui allait effectuer une grande prestation d’ensemble (24 points) et bien alimentée par un Trinidad qui opérait comme un véritable chef d’orchestre, se montrait enthousiaste et volontaire à souhait. Après un beau chassé-croisé au niveau du score, elle prit résolument la tête du marquoir quand elle le fit passer de 18-17 à 18-20. Rychliki fit bien 19-20 mais, sous l’impulsion de Tuerlinckx, les hommes bleus creusaient l’écart 19-22. Ils devaient le conserver jusqu’à la fin de la manche 22-25.

La suivante fut palpitante, les deux équipes jouant à ce moment-là à leur meilleur niveau. Quand, après un service raté, les Limbourgeois se virent menés 8-11, ils réagirent excellement par l’entremise de Rychlicki qui contribua pour beaucoup au retour de son équipe au commandement du marquoir, 13-11. A 13-12, J.Banks créait la suprise en remplaçant Cox, qui était loin de reproduire ses prestations de Champions League, par Gevert qui apporta de l’enthousiasme et de la puissance. Maaseik creusait l’écart à 19-15. Knack Roeselare ne faiblissait pas pour autant et s’attachait, pouvant compter sur un Dejonckheere qui fit un match 5 étoiles au poste de libéro et sur un Van Hirtum qui jouait à la Tuerlinckx, à recoller à la marque. Menée, 22-16, 23-20, l’équipe flandrienne revenait bien à 23-23 mais échouait sur le fil suite à un smash de Rychlicki et un raté de Coolman, 25-23.

Le troisième set fut très disputé jusqu’au moment où, à 13-14, Tuerlinckx et sa bande, au sein de laquelle Van de Velde se mettait en évidence à chacun de ses passages au filet, filèrent à 13-18. Le trou était fait et le coup porté au moral des Limbourgeois, et principalement à celui de Bruno qui n’en touchait plus une, 16-25.

 

Joel Banks modifia encore la composition de son team au moment d’aborder le quatrième set. Cox reprenait sa place et Maan celle de Bruno. Cela lui réussit bien. Noliko menait 5-1, 8-6, 12-8, 16-12 avec un Cox qui avait repris de fort belles couleurs et sa belle efficacité. Cependant Tuerlinckx se montrait toujours très difficile à contrer pendant que Rychlicki montrait des signes de fatigue. A 17-17, ce dernier dut être transporté hors du terrain et fut remplacé par Bruno. A 19-19, Knack crucifiat Noliko par l’entremise de Tuerlinckx qui mettait Bruno plus qu’en difficulté en réception et par un kill block sur Cox à la suite d’une réception insuffisante d’un Bruno qui ne conservera certainement pas un bon souvenir de cette finale. Les Limbourgeois revenaient encore à 22-22 mais, à 22-23, Trinidad gagnait un beau duel au filet et Knack Roeselare s’installait en position de gagner la Coupe. Le premier essai ne fut pas le bon car Cox réussissait son attaque. Le second le fut car Blankenau, qui ne se montra pas sous son meilleur jour ce dimanche, ratait son service : 23-25.

Emile Rousseaux et ses boys levaient les bras au ciel et montraient toute leur joie, les meilleurs du jour avaient gagné. Bravo à eux.

Bonheur de Knack Roeselare

 

 

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s