A quoi joue le sp.a de la Ville de Bruxelles? Le sp.a de Bruxelles-Ville annonce, haut et fier, qu’il se présentera seul lors des prochaines élections communales, c’est-à-dire qu’il ne fera pas liste commune avec le PS (voir le lien en bas d’article) alors que , dans les autres communes de la Région, cela sera bel et bien le cas. Pense-t-il réellement qu’il agit heureusement en jouant ainsi au simplet de service? Quelle est sa logique ? Quel est son calcul ?

Avant d’aborder ces questions, il est bon de se rappeler que, lors de l’affaire du Samusocial, le sp.a avait déjà tenu un rôle énigmatique. Celui d’un parti qui voulait apparaître plus blanc que blanc et qui, pensant qu’il était possible d’avoir tout à la fois un pied dans la majorité et un pied dehors, n’avait pas hésité à faire bande à part et même à se montrer peu solidaire des autres partis membres de la majorité en question à un moment où celle-ci passait un moment plus que délicat. Certes, le sp.a avait beau avoir raison de considérer qu’il aurait été inconvenant de voir Yvan Mayeur rester au Collège des Bourgmestre et Echevins de la Ville mais il a eu incontestablement tort de faire connaître sa position comme il l’a fait, c’est-à-dire en oubliant que le linge sale se lave en famille et non pas en mettant, au contraire, de gros éclats de verre dans la lessive à faire.

Le sp.a bruxellois, section où trône le grand stratège Pascal Smet, se comporta à l’époque comme une petite bande de jeunes écervelé(e)s qui crurent pendant quelques heures qu’il leur serait permis de se ranger, comme si de rien ne serait, du côté de celles et de ceux qui voyaient dans cette affaire une belle occasion de porter des coups à la majorité qui dirige la Ville et/ou, plus précisément encore, au PS qui est aux avant-postes de cette majorité. Mal lui en prit. Sa porte-parole, Ans Persoons, qui occupait alors la fonction d’Echevine et qui n’avait pas dû forcer sa nature pour tenir le rôle de l’Immaculée Conception au coeur de cette saga tournant autour du rôle tenu par Yvan Mayeur et de celui qui aurait pu encore être le sien après qu’il eut annoncé sa démission de son poste de Bourgmestre, fut débarquée quasi sur le champ du Collège et personne ne leva le petit doigt pour qu’elle puisse remonter sur le bateau quand l’orage fut passé. La rancoeur doit donc être grande du côté de ces actrices et de ces acteurs au petit pied et ceci explique sans doute en bonne partie la raison pour laquelle ladite section bruxelloise du sp.a a ainsi décidé de faire cavalier seul lors des prochaines élections communales.

Est-ce un bon calcul ? Je ne le pense pas.

En effet, chacun sait que les sièges de conseillers communaux “coûtent” très cher en voix pour les premiers mandats obtenus et que la représentation d’un parti au Conseil Communal n’est pas directement proportionnelle au nombre de voix qu’il a récoltées mais bien qu’elle est à l’avantage de ceux qui ont remporté le plus grand nombre de suffrages. Sur ce plan, le sp.a ne peut donc être que perdant et, avec lui, le PS aussi.

Sur le plan de la cohérence, le sp.a de Bruxelles-Ville ne manque pas de laisser perplexes celles et ceux qui se souviennent que le même Pascal Smet faisait campagne il n’y a pas longtemps encore pour rendre la liste régionale qu’il conduisait aussi bruxelloise que possible, c’est-à-dire en essayant de mêler autant que possible candidat(e)s d’expression flamande et candidat(e)s d’expression française. Dans le cas présent, le sp.a de Bruxelles-Ville se coupe du PS et, ce faisant, donne l’image d’un parti qui se replie sur lui-même et qui prend une direction différente de celle qu’il avait suivie jusqu’il y a peu. Comprenne qui pourra.

Enfin, et là est le plus inquiétant, il y a lieu de se demander s’il y a bien une ligne de conduite de la part des instances du sp.a au niveau de la Région . En effet, elles doivent voir ici que la section de Bruxelles-Ville adopte une quadruple posture. Celle d’une section qui fait autrement que les autres puisque celles-ci feront alliance avec le PS. Une posture tendant à vouloir montrer, pour partie donc, aux électrices et électeurs flamands de la Région de Bruxelles-Capitale que le sp.a ne serait pas soudé au PS et qu’il serait donc bien un parti flamand comme les autres, comme ceux qui ne veulent pas se singulariser par rapport à la N-VA qui n’a de cesse de considérer le PS comme étant le parti qu’il s’agit de mettre hors-course de la vie politique. Une posture également dans le chef de Ans Persoons qui réclamera et obtiendra sans doute la deuxième place sur la liste du sp.a lors des prochaines élections régionales pour “services rendus à la cause du sp.a et mauvais traitement reçu dans le cadre de l’affaire du Samusocial”. Une posture grossière, ou sorte d’imposture, enfin à l’égard de Philippe Close qui, on s’en rend bien compte tous les jours, s’efforce de faire ce ménage que n’aurait jamais fait Yvan Mayeur au sein de l’Etat dans l’Etat régional qu’est la Ville de Bruxelles.

Comme on le voit, la décision prise par la section du sp.a de Bruxelles-Ville relève de la singularité la plus inconséquente qui puisse se trouver. Il est à souhaiter, pour le devenir de ce parti et de sa présence au coeur des institutions régionales, qu’elle fera l’objet d’une (re)mise en cause au niveau de ses instances régionales. Même si c’est peut-être là tirer des plans audacieux sur la comète de l’utopique mais sait-on jamais. Tant il est à espérer qu’elles comprennent bien un jour que leur figure de proue, Pascal Smet,  n’est jamais en phase avec le propos de René Char qui, dans Feuillets d’Hypnos, a écrit “Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t’es promis à toi seul”.

https://www.rtbf.be/info/regions/detail_elections-communales-2018-le-sp-a-se-presentera-seul-a-la-ville-de-bruxelles?id=9849804

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s