Pour rappel des faits, on sait que, à l’issue des six matches qui, lors de la quatrième étape de la Champions League, ont eu lieu dans les cinq séries composées chacune de quatre équipes, Noliko Maaseik et Knack Roeselare avaient raté de très peu la qualification pour la cinquième étape, c’est-à-dire pour le stade des 1/2 finales.

C’était sans compter un point du réglement de cette Coupe européenne qui a de plus en plus tendance à devenir un championnat européen qui, pour les grands clubs du Vieux Continent et des pays considérés comme européens pour des raisons d’ordre géo-économico-politique, se déroule en parallèle aux championnats nationaux. Ce point spécifie que le club qui organise le tour final de l’épreuve verra son équipe qualifiée pour celui-ci. Etant donné que le club organisateur de ce tour final qui aura lieu les 12 et 13 mai est le club de Kazan qui a d’ailleurs déjà remporté la Champions League à 5 reprises, son équipe ne participera donc pas à la phase des demi-finales dont le tirage au sort se fera ce vendredi 2 mars à Luxembourg à partir de 12 heures. Tirage au sort qu’il vous sera permis de suivre en direct sur la page facebook de la CEV en sachant déjà que les lots des équipes seront répartis de la manière suivante :

 1ère Coupe :  VfB FRIEDRICHSHAFEN (GER), Sir Colussi Sicoma PERUGIA (ITA), Zaksa KEDZIERZYN-KOZLE(POL), Lokomotiv NOVOSIBIRSK (RUS), Cucine Lube CIVITANOVA (ITA), TRENTINO Diatec (ITA).

 2ème Coupe: Halkbank ANKARA (TUR), PGE Skra BELCHATOW (POL), JASTRZEBSKI Wegiel (POL),CHAUMONT VB 52 Haute Marne (FRA), BERLIN Recycling Volleys (GER), Noliko MAASEIK (BEL).

Comment l’équipe de Noliko Masseik se retrouve-t-elle ainsi en aussi gracieuse compagnie ? Tout simplement parce que, avec 3 victoires au compteur après les six matches qu’elle a disputés au tour précédent de la Champions League, elle devançait les 9 autres équipes qui avaient terminé soit à la troisième place soit à la quatrième des classements opérés dans les cinq séries à l’issue de la quatrième étape de la Champions League. C’est là un beau « return » d’un très beau parcours quand on sait que les Limbourgeois ont non seulement battu Zakas Kedzierzyn-Kozle mais qu’ils ont tenu tête aux Italiens de Trentino. Encore un très grand bravo à eux sans oublier Knack Roeselare qui a, de son côté, eu la malchance de tomber dans une poule où se trouvaient ni plus ni moins que les deux formations qui dominent le championnat d’Italie de cette année.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s