On s’en souvient, au moment de la finale de la Coupe de Belgique, Philippe Boone, Président de la Ligue Belge de Volleyball, avait, par voie de communiqué, annoncé qu’il remettait son mandat à la disposition de la Ligue en raison de l’obstruction faite par les dirigeants de la Fédération Royale Belge de Volley-Ball d’entrer dans un processus de véritable partenariat avec la Ligue des grands clubs masculins du pays.

Lors de la réunion qu’il a tenue ce lundi 5 mars, le Conseil d’Administration de la Ligue Belge de Volleyball a demandé à Philippe Boone de reprendre son mandat de président. Celui-ci a accepté.

C’est ainsi que, toujours par voie de communiqué, il est permis d’apprendre que «  Avec le soutien des principaux acteurs de la Liga A, Philippe Boone a accepté et continuera donc à défendre et à représenter les intérêts de la Ligue en tant que président. Le Conseil d’Administration de la Ligue Belge de Volleyball confirme ainsi qu’il veut poursuivre la politique actuelle au service de tous les clubs qui souhaitent appartenir à l’élite du volleyball belge ».

La nouvelle ne manque pas d’importance. Et mérite d’être quelque peu décryptée pour bien en saisir le sens et la portée.

Le premier élément d’information qui ressort de ce communiqué est que le Liégeois qu’est Philippe Boone est fortement soutenu par les « principaux acteurs » de la Liga A, c’est-à-dire par les grands clubs qui tiennent le haut du pavé de la compétition nationale ou qui aspirent à s’y trouver. Cela signifie par ailleurs également qu’il ne l’est pas autant par le (ou les) club(s) qui ne joue(nt) pas un rôle principal au niveau de la Liga A.

Autre élément qui transparaît également très clairement de ce communiqué est la volonté qu’ont précisément ces grands clubs de voir Philippe Boone continuer à oeuvrer pour que leur statut soit mieux pris en compte par la Fédération d’une part et pour que celle-ci laisse au CA de la Ligue plus grande liberté de travailler « au service de tous les clubs qui souhaitent appartenir à l’élite du volleyball belge » d’autre part.

Comme on le voit, les dirigeants de la Liga A, du moins ceux qui se trouvent à la tête des clubs qui ont pour vocation de grandir et de voir grandir avec eux l’image du volley-ball belge en Belgique et à l’étranger, semblent bien déterminés à serrer les rangs au moment où le Ministre des sports de la Communauté flamande, Mr. Muyters, va rencontrer les deux parties, la FRBVB d’une part et la Liga A de l’autre, qui sont aujourd’hui en position et en situation d’affrontement.

Ce qu’il est également intéressant de relever dans ce communiqué est la clareté de la position de la Liga A à l’égard du (ou des) club(s) qui ne veu(len)t pas appartenir à l’élite du volleyball belge. Jusqu’à présent, les dirigeants de la Liga A avaient toujours tenté de montrer à l’extérieur que celle-ci n’avait qu’un visage et qu’ils parlaient pour compte de tous. Ici, il est permis de mesurer que la Liga A est bien décidée à ne plus se laisser attarder par le(s) club(s) qui traîne(nt) les pieds parce qu’il(s) ne veu(len)t pas se trouver entraîné(s) dans une spirale d’obligations et de contraintes face auxquelles il(s) ne pourrai(en)t faire face.

Qui cela concerne-t-il en fait ? Je ne pourrais dire ici s’il s’agit d’un seul club ou de deux, ou trois même, mais il n’est cependant un secret pour personne que l’un d’entre eux est, s’il y en a plusieurs donc, le club d’ Axis Guibertin qui a pris le pli, très honorable en soi, de défendre son image de club qui entend se gérer du mieux qu’il peut avec les moyens qu’il a à sa disposition et qui, partant de cette ligne de conduite, ne se montre guère disposé à suivre le train et le rythme des conditions posées par la Liga A en différents points de management.

De tout ceci, je retiens personnellement que la Liga A est plus que décidée à continuer à aller de l’avant et que, dans cette perspective, elle n’entend pas voir son action être freinée ou contrariée par qui voudrait, volontairement ou non, lui mettre des bâtons dans les roues au nom d’un intérêt qui ne relèverait pas, ou plus, de ceux du plus grand nombre. Il y a là manifestement matière à réflexion pour tout qui s’intéresse de près à l’évolution du volley-ball belge, tant au plan (inter)ational qu’au plan des entités de la Fédération Volley Wallonie-Bruxelles. Affaire à suivre donc.

Dans l’attente, je mets ce billet à profit pour épingler les trois matches masculins qui figureront au programme de l’EuroMillions League Championship et les quatre rencontres féminines qui se joueront à l’occasion la dernière journée de la phase 1 du championnat de la Ligue A.

Ce vendredi soir à 20h45, l’équipe d’Axis Guibertin affrontera Noliko Maaseik et se verra offrir l’occasion de montrer in concreto qu’elle peut faire mieux encore que de « presque gagner » contre un des deux grands de la compétition. Par ailleurs, si tel devait être le cas, elle se mettrait alors en bonne position pour viser la qualification pour le Top 4 des Playoffs 2 tout en n’oubliant pas évidemment qu’elle devrait alors encore aller gagner en moins de cinq sets à Waremme lors du dernier match de ces Playoffs 1 qui aura lieu le dimanche 18 mars. Samedi se disputeront à partir de 20h30 les rencontres VDK Gent-Knack Roeselare et Amigos Zoersel – Par-ky Menen. Si la première de ces deux rencontres n’aura qu’un intérêt anecdotique, la seconde sera plus importante pour les joueurs de Menen qui, au cas où Axis Guibertin l’aurait emporté la veille face à Noliko Maaseik, se devraient dès lors de l’emporter en ne concédant aucun set à leurs opposants du jour.

Chez les dames, VDK Gent, qui reçoit ce samedi Amigos Zoersel, aura l’occasion de venir arracher in extremis la quatrième place du classement, place aujourd’hui occupée par l’équipe de Datovoc Tongeren qui a terminé son parcours depuis la semaine passée. Pour atteindre cet objectif et ainsi arriver ainsi à se qualifier pour le Top 4 de la deuxième phase du championnat de la Ligue A, les Gantoises devront battre Amigos Zoersel en moins de cinq sets. Nul doute que les joueuses d’Audry Franckart vont mettre tout leur cœur dans les échanges de ce qui ne doit pas manquer d’apparaître pour elles et pour les membres du staff comme étant la bataille de la dernière chance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s