citoyennté ixelloise

Les élections communales approchent et il n’est donc pas étonnant qu’il soit de plus en plus question de sondages politiques . Certes, à cet égard, chacun s’accorde à dire qu’un sondage n’est jamais qu’une photographie prise de l’opinion publique à un moment donné et qu’il ne faut pas donner plus d’importance que cela n’en mérite à cet instantané. Il n’en demeure pas moins que toutes celles et tous ceux qui sont impliqués dans la vie politique de tous les jours attachent un grand intérêt à ces chiffres et aux “tendances” qu’ils permettent de dégager, sinon de traduire, en termes d’intentions de vote de la part de la population.

Si les sondages fournissent ainsi des renseignements qui ont pour certains valeur de simples indications, ils semblent avoir pour d’autres fonction d’outils d’information et d’orientation.

Ainsi, l’actualité récente est de nature à me faire penser que, au niveau de la Commune d’Ixelles tout précisément, un sondage effectué il n’y a pas longtemps pourrait avoir peser d’un certain poids dans une position qu’a prise le MR dans la “retouche” de la liste locale qui sera conduite par la Bourgmestre actuellement en place, Dominique Dufourny.

Comme l’article du Vif joint en annexe nous l’apprend, le MR a commandité il n’y a pas longtemps aux opérateurs, qui avaient réalisé pour son compte ce sondage qui lui avait permis de faire apparaître alors qu’il était devenu le premier parti politique en Wallonie, cinq autres enquêtes d’opinion, dont une concernait plus particulièrement la Commune d’Ixelles. Et, si l’un de ces sondages est, toujours selon cet article, plus ou moins favorable au MR en ce qui concerne sa position dans l’opinion de la population de la Région de Bruxelles-Capitale, les autres ne le seraient pas. Ce qui expliquerait d’ailleurs pourquoi le MR ne les aurait pas publiés cette fois.

Est-ce à dire que ces enquêtes n’auraient pas eu d’impact ? Personnellement, je ne le pense pas. Du moins pour ce qui concerne les prochaines élections communales à Ixelles. Je m’explique.

On se souvient qu’il y a trois ou quatre mois d’ici, la section du MR d’Ixelles avait annoncé, avec beaucoup d’éclat d’ailleurs, qu’elle avait, à l’issue d’une assemblée générale, constitué sa liste électorale pour les élections d’octobre prochain. Dans ses grands axes du moins, c’est-à-dire qu’elle avait désigné les personnes pour les places les plus en vue. Il avait été ainsi permis d’apprendre qu’Alain Destexhe ne ferait pas partie de cette liste et que le nouveau Président de la section, le député fédéral Gautier Calome, occuperait la 6ème place. La nouvelle n’avait pas manqué d’être saluée avec soulagement de la part de toutes celles et de tous ceux qui n’ont pour Alain Destexhe qu’une appréciation plus que mitigée en raison de ses prises de position qui sont plus que droitières comme on peut le constater quasi à chacune de ses déclarations, des propos qui se veulent chaque fois outranciers pour être certains de faire du bruit et de flatter les esprits les plus rétrogrades à toute idée de solidarité.

C’était toutefois sans compter sur les calculs électoraux des dirigeants du MR qui, tenant compte de la menace qu’avait brandie Alain Destexhe de constituer sa propre liste en octobre prochain d’une part et sans doute aussi de ce sondage d’opinion réalisé pour la seule Commune d’Ixelles d’autre part, ont “pesé” sur les dirigeants de la section d’Ixelles du MR pour les amener à “réintégrer” Alain Destexhe sur la liste que la Bourgmestre conduira en octobre prochain et à lui “accorder” la dernière place de celle-ci comme nous l’apprend le second article joint en annexe.

Le MR de l’Avenue de la Toison d’Or a sans doute estimé là qu’il lui était nécessaire d’intervenir pour “ajuster” au mieux la liste ixelloise et la rendre, selon ses estimations, plus forte électoralement parlant. Les “stratèges” sont donc passés par là et ont cru bien bien faire en remettant l’Eglise, sinon le Diable”, en queue de cette liste.

Ce n’est pas la première fois dans l’histoire des élections d’Ixelles et d’ailleurs que des “extérieur(e)s” viennent ainsi mettre leur nez dans la tambouille des sections locales sans trop savoir à quoi ils ou elles exposent celles-ci en déplaçant, en la remettant ou en la retirant, l’une ou l’autre pièce de l’échiquier local. Dans ce cas, ils n’ont de toute évidence pas lu “Les pages d’un moraliste” de Jean Rostand qui nous a appris que “A la première fissure dans l’idéal, tout le réel s’y engouffre”. Et celui des idées propagées par Alain Destexhe est de nature à jouer de bien vilains tours à la liste de la Bourgmestre si celle-ci devait avoir besoin de partenaires à l’issue des élections pour rester aux affaires….

https://www.facebook.com/sharer.php?u=http%3A%2F%2Fwww.levif.be%2Factualite%2Fbelgique%2Fun-sondage-mauvais-donc-cache-du-mr%2Farticle-normal-809925.html

http://www.levif.be/actualite/belgique/communales-2018-a-ixelles-une-campagne-en-chantier/article-normal-807009.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s