T

C’est ce mercredi à 13h30, heure belge, que Noliko Maaseik entamera, face et à Novosibirsk en Sibérie, le match retour de ce qu’il faut considérer comme étant le stade des ¼ de finale de la Champions League même si la Confédération Europénne de Volley-Ball (CEV) intitule ce niveau de compétition “le Final 12”.

Comment se présente cette rencontre quand on sait que nos représentants ont remporté la première manche par trois sets à zéro ?

De fait, les hommes de Jöel Banks partent avec l’avantage d’avoir trois points à leur actif et de pouvoir se satisfaire d’un gain de deux sets lors du match de ce mercredi pour se retrouver directement qualifiés pour le tour suivant où ils se trouveraient alors plus que probablement confrontés à l’équipe de Perugia qui, de l’autre côté du tableau, a fait fort en s’en allant battre Halbank Ankara 0-3 (18(25/22-25/29-31) sur son terrain.

Toutefois, ils savent qu’ils ne rencontreront pas ce mercredi le même adversaire que celui qu’ils ont affronté à Maaseik la semaine passée. En effet, pour ménager les meilleurs de ses joueurs en vue du match qu’ils ont disputé (et perdu) ce week-end contre Dinamo Moscou, le coach de Novosibirsk les avait laissés en Sibérie. C’est donc d’une formation russe privée de son meilleur passeur (Eksi), de son meilleur central (Kurkaev), de son meilleur libéro (Martyniuk) et de deux  de ses grosses pointures à l’attaque (Divis, Smolyar) que les Limbourgeois ont pris le meilleur il y a huit jours, et ce, par le plus mince des écarts dans chacun des sets remportés : 25-23/26-24/30-28.

Ce rappel des faits veut-il signifier que Noliko Maaseik n’aurait aucune chance de se qualifier face à cette équipe de Novosibirsk qui, ne l’oublions pas, a perdu son meilleur atout depuis que György Grozer a été transféré à Belgorod ? Certes pas car, pour autant qu’elle se montre performante au service et en réception, elle est capable de bousculer son adversaire du jour et de le placer dans une situation de pression psychologique telle qu’il en perdrait partie de ses grands moyens. Et d’enlever ces deux sets évoqués ci-avant ou le « golden set » au cas où les Russes remportaient le match proprement dit en moins de cinq sets, toutes hypothèses  qui lui assureraient le ticket pour les 1/2 finales de la Champions League.

C’est, en fait, tout le mal que l’on souhaite à Jelte Maan et à ses équipiers dans la mesure même où une qualification pour l’avant-dernier round de la Champions League constituerait une remarquable réussite pour le club limbourgeois en même temps qu’une brillante prouesse dont l’éclat rejaillirait sur tout le volley-ball belge masculin.

Attention : le match Lokomotiv Novosibirsk-Noliko Maaseik est programmé sur Telenet Sport 1  

https://www.playsports.be/tv-gids/list/ 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s