monde de demain      J’aime remettre cet article qui suit dans le fil de l’actualité dans la mesure où je termine la lecture d’un autre article qui, concernant la Régie des bâtiments, m’a fait grincer les dents de dépit. Cet article parle de la décision prise cette semaine par le gouvernement de transformer le statut de la Régie des bâtiments qui, d’organisme parastatal à 100% et sous tutelle directe du Ministre de l’Intérieur, deviendra une société anonyme de droit public avec sa propre tutelle de contrôle. Qu’en termes élégants cette décision, qui constitue une étape vers la privatisation de ce bras immobilier de l’Etat, est présentée.

Quand on sait que la RTT et la Régie des postes sont passées, elles aussi, par cette voie d’aménagement de leur statut avant de devenir Proximus et bpost, on se rend bien compte que la Régie des Bâtiments, à qui il sera rapidement donné un autre nom pour faire comprendre qu’elle a quitté le statut d’Administration, est appelée à devenir très bientôt une entreprise dont le but ne sera plus d’être un outil au service de l’Etat mais bien de devenir un acteur de taille sur la scène de l’immobilier en Belgique.

A quelles fins précises cette décision est-elle prise ? Rien n’est dit mais, quand on entend l’actuel adminitrateur général de la Régie dire qu’ « il ne s’agit nullement de privatiser l’institution publique mais de faire évoluer son statut et sa structure pour donner davantage de flexibilité à son mode de fonctionnement actuel », je n’ai pas grand peine à me souvenir que les dirigeants de la Régie des postes et de la RTT disaient exactement la même chose quand ils parlaient de l’évolution future de ces deux organismes publics. On a vu ce que cela a donné: une large privatisation de ceux-ci. Tellement large qu’il est souvent question de la rendre plus large encore aux fins d’engranger au passage de quoi réaliser une belle opération financière pour compte du budget de l’Etat. Chacun qui connaît la musique sait que cela signifiera surtout que l’Etat aura un peu plus encore vendu ses bijoux de famille et qu’il se sera dépossédé ainsi de moyens d’intervention sur le cours des choses en général et sur celui des domaines qu’il est pourtant essentiel de cadrer ou sur lesquels il est important de peser pour ne pas laisser agir à sa guise la main folle du privé. Un monde qui, on le sait, n’a d’autre but que celui de faire des bénéfices pour le compte de ses actionnaires.

Par ailleurs, sur un autre plan, je m’amuse de lire ici que l’on veut « faire évoluer le statut et la structure de la Régie des Bâtiments pour donner davantage de flexibilité à son mode de fonctionnement ». Je croirais entendre là la chanson de toutes celles et de tous ceux qui, hier sur la place de Bruxelles et sur d’autres également, prônaient la mise en place d’asbl ou d’organisme pour rendre la gestion de la Ville et celle de son CPAS plus dynamique et plus appropriée aux dispositions en vigueur en matière de marchés publics et d’accès à des aides extérieures, publiques ou privées.

Comme quoi il y a toujours lieu de regarder ce qui se cache derrière les discours de celles et de ceux qui savent bien, de leur côté, où elles ou ils veulent précisément aller. Et nous mener par la même occasion. Vers un monde sans Etat régisseur.

http://www.levif.be/actualite/belgique/la-faillite-du-toujours-moins-d-etat/article-opinion-484445.html

Dénonciation d’un mode de pensée qui nous a menés là où nous sommes, c’est-à-dire à un moment et dans une situation où il nous faut constater que notre mode de fonctionnement est à bout de souffle, à bout de ressources, à bout d’inspiration autre que celle qui consiste à toujours réduire. Quand donc se remettra-t-on à penser d’abord en termes d’harmonie sociale, d’équilibre de flux, d’investissements dans toutes les formes de création, d’équipements et de services de bien commun, de justice fiscale, de projets de développement et de bonne organisation. Bref, de bonheur possible à créer. Et à venir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s