Nos Young Red Dragons ne seront pas sur le podium des Championnats d’Europe U18 de 2018. Ils n’ont pas fait le poids ce jeudi face aux Russes qui leur étaient supérieurs en taille, en puissance et en précision dans le domaine de la réception.

A la vérité, les nôtres entamèrent tellement mal la rencontre qu’ils en furent marqués par la suite quand, peut-être, il aurait encore été possible de modifier sensiblement le cours du jeu. Débutant avec un six dans lequel Peeters était opposite et d’Heer central avec Van Elsen, nos représentants furent assez rapidement (mal)menés. Les réceptions n’arrivaient pas, les attaques manquaient de tranchant et le bloc était quasi inexistant. Quand les nôtres revinrent de 9-5 à 9-7, on put croire qu’ils arriveraient à s’accrocher mais ce fut tout le contraire. Les Russes s’en donnaient à coeur joie au service et au filet. La note était salée en fin de set : 25-12 .

Au début du deuxième set, il y eut du changement dans l’équipe. Fafchamps prenait la place de D’Heer , celui-ci prenait celle de Peeters qui prenait celle de Plaskie qui avait été particulièrement effacé dans le set précédent. L’équipe avait plus d’équilibre et prenait un excellent départ : 0-3, 1-4. La flambée ne fut que de courte durée. Les Russes, bien conduits par Anoshko, rétablissaient assez vite l’égalité à 5-5 et, à partir de 6-6, reprenaient la tête du marquoir. Celui-ci allait osciller entre un et trois points d’avance pour les Russes mais on ne sentait pas nos jeunes gars capables de les bousculer tant ils montraient peu d’entrain, s’encourageant pour la forme mais sans conviction. Les Russes jouaient en s’appuyant essentiellement sur Antonov et Kurbanov pour faire la différence quand il le fallait. A 17-14, après un beau kill-block de Fachamps, nos compatriotes faisaient encore 17-16 mais Mc Cluskey ratait alors son service. A 21-19, Peeters mettait out et, à 24-22 , Mc Cluskey livrait mauvaise à nouveau : 25-22. Les nôtres changeaient de terrain la tête basse.

Le début du troisiième set ne fut pas bon : 6-2 mais une série de ratés de nos adversaires et de belles actions de Van Elsen et de Rotty permettaient à notre sélection de passer en tête au premier TO Technique. Nos boys connurent alors leur meilleure période de la partie et, après avoir eu un petit passage à vide quand ils menaient 10-11 (14-11), ils passaient à nouveau en tête lors du deuxième TO Technique, 15-16. Les échanges devenaient passionnants à suivre tant on ne cessait d’espérer que se produise l’étincelle qui allait transcender notre formation.

Les Russes, avec Kurbanov comme principal exécuteur des oeuvres, reprenaient les opérations à leur avantage : 17-16 et, à 19-18, faisaient un petit break après un kill block sur D’Heer. Celui-ci faisait de même peu de temps après et ramenait l’égalité à 22-22.

A ce moment-là, les nôtres laissaient passer une belle occasion en effectuant un placé par trop téléphoné et, ensuite, Peeters se faisait massacrer en réception. Le ressort était définitivement cassé : 25-22. C’est dommage mais force est de reconnaître que nos boys, et plus encore le staff technique plus tourné sur les statistiques que sur le terrain, n’ont que trop peu montré ce jeudi qu’ils croyaient vraiment en leurs possibilités.

Nos Young Red Dragons n’en terminent pas moins troisièmes de leur poule et joueront donc samedi contre les quatrièmes de la poule jouée à Zlin (la Grèce ou la Turquie) avec pour enjeu une qualification pour le match comptant pour la cinquième place finale de ces championnats. A eux de montrer qu’ils ont de l’amour-propre et ce qu’ils valent réellement. Nous, on y croit encore ;-).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s