Nos Red Dragons ont déçu. Alors que l’on pouvait attendre de nos vice-champions d’Europe 2016 de la catégorie U17 un sursaut d’orgueil à l’occasion du match qu’ils livraient ce samedi face à la modeste équipe de Biélorussie, ils ont ont failli et ont été battus en quatre sets. Après le deuxième set qui les avait vus égaliser au niveau des sets (25-20/22-25), ils ont été dominés par une équipe qui leur a montré que force et courage peuvent parfois plus que talent et suffisance. Certes, pendant la fin du quatrième set, quand le marquoir indiquait deux sets à un en faveur des Biélorusses après un troisième set perdu de peu par les nôtres (25-22) et une stricte égalité au niveau des points (20-20/21-21/22-22/23-23/24-24), on put encore espérer que nos gars allaient sortir enfin sortir la tête hors de l’eau et qu’ils allaient enfin montrer leur vrai visage, celui qu’on leur avait connu l’an dernier en Turquie mais il n’en fut rien. Au contraire, ce furent eux qui burent la tasse . Une grosse tasse de vinaigre : 26-24.

En effet, jamais nous n’aurions cru possible que nos représentants se comportent aussi peu efficacement alors qu’ils présentent intrinsèquement des qualités qui leur permettaient de briguer, après le championnat de l’an dernier et le tournoi de qualification disputé en janvier dernier où, en Allemagne, ils ont été victorieux des Allemands qui, aujourd’hui, sortent premiers de la poule A disputées à Zlin. Comment en est-on arrivé à pareil fiasco? La question est posée clairement et la discussion portant sur les capacités de celle et de ceux qui ont préparé nos jeunes devra avoir lieu même s’il s’agit bien de ne pas regarder que de ce côté pour voir la cause de tous nos déboires. Ce sera chose à faire après le tournoi et, à cet égard, il serait heureux que le débat ne soit pas capté que par celles et ceux qui, dans leur bunker de Vilvorde, dirigent toutes les manoeuvres concernant nos équipes nationales.

Demain, D’Heer et ses équipiers livreront bataille contre les Français avec pour enjeu la septième place de ces championnats d’Europe 2017. Puissent-ils faire au moins aussi bien que ce qu’ils avaient réussi comme résultat lors du premier match de la présente épreuve quand ils avaient battu les Tricolores sur le score de trois sets à un. De la sorte, ils serait permis de dire qu’ils auraient gagné à quatre reprises et perdu à trois, ce qui constituerait un bilan somme toute positif…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s