Noliko Maaseik a effectué ce mercredi soir un grand pas vers ce titre de champion de Belgique après lequel le club limbourgeois court depuis 2012. En effet, il a remporté une très belle victoire face à Knack Roeselare et mène donc ainsi par deux manches à zéro dans ce Final 2 qui, comme on le sait, attribue le titre de champion de Belgique à l’équipe qui, des deux participantes à ce stade final de la compétition, a remporté en premier lieu trois succès.

De fait, la victoire enlevée par les hommes du Président Mathi Raedschelders est d’autant plus belle et précieuse qu’elle fut conquise de haute lutte. En effet, après avoir réussi à enlever la première manche 23-25, et ce, après avoir été menés le plus souvent à la marque et, notamment, à 23-22 encore, Maan et ses équipiers, parmi lesquels Cox avait été le plus prolifique, se firent bousculer par Tuerlinckx, Verhanneman et Coolman. Après le second TO Technique (16-15) du deuxième set, les champions de Belgique se déchaînèrent et firent passer le marquoir de 18-17 à 21-17. Le trou était fait et ne fut jamais comblé : 25-22.

Dans le troisième set, la domination des Flandriens fut plus nette encore et se dessina assez vite. Alors que les Limbourgeois avaient réussi à ramener le score de 6-3 à 7-7, les joueurs d’Emile Rousseaux connurent alors leur meilleur moment de la partie et, d’un coup, firent passer le marquoir à 14-7. La cause était entendue. Les locaux jouaient au chat et à la souris avec leurs adversaires et remportaient la manche sans discussion aucune: 25-17. Aussi, quand les Flandriens creusèrent un écart de 4 points à 10-6 dans le quatrième set, on put se demander si la victoire ne leur tendait pas dèjà les bras. C’était sans compter sans la hargne et le talent de Blankenau et de Maan qui ramenèrent le calme et la méthode dans leur formation. Celle-ci se mit à grignoter son retard avant de prendre le commandement des opérations et du marquoir à 18-19. Les Limbourgeois ne devaient plus le lâcher. Ils faisaient 19-21. Les Flandriens revenaient bien à 21-21 mais cédaient à leur tour deux points: 21-23. A 22-24, les locaux sauvaient une première balle de set mais ne pouvaient faire plus et s’inclinaient 23-25 comme au premier set.

Les Limbourgeois avaient le vent en poupe et, comme ils se sentaient pousser des ailes, ils se mirent à voler dès le début du tie-break : 0-2, 1-4 et, de 3-4, passaient à 3-7. Les Flandriens étaient submergés et, même s’ils faisaient l’impossible pour tenter de renverser le cours du jeu, ils furent assommés quand, de 7-11, le marquoir indiqua 8-14. Le vainqueur était connu. Les joueurs et les membres du staff de Noliko Maaseik faisaient 10-15 et pouvaient tomber dans les bras l’un de l’autre. Ils avaient non seulement fait montre d’une grande force de caractère mais également qu’ils avaient été les meilleurs au terme d’une bataille qui fut réellement passionnante.

Dans le cadre du Challenge Group, on notera que l’équipe d’Axis Guibertin a été battue en trois sets à Gand (25/20, 28/26, 25/20) face à une équipe du VDK Gent beaucoup plus alerte et vivace que celle qui portait les couleurs du club du Président Caprasse tandis que le VBC Waremme a mené deux sets à zéro face aux leaders de cette série, les joueurs de Haasrode Leuven, avant de fléchir et de s’incliner en bout de partie : 25/23, 25/21, 22/25, 14/25, 9/15.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s