Le beachvolley international sera tout en ébullition durant ces prochains jours. En effet, il y aura, en même temps, deux grands tournois internationaux destinés tant aux hommes qu’aux femmes.

Dans l’ordre chronologique,il y aura tout d’abord, du 1 au 6 mai, le tournoi de Mersin qui est une compétition frappée du label 3 de la FIVB. Cette ville de Turquie est connue dans le monde du beachvolley pour ses tournois organisés dans le cadre de la Confédération Européenne de Volley-Ball. Ici, elle passe à l’étage supérieur et il ne serait pas étonnant de la voir l’an prochain organisatrice d’un tournoi 4 étoiles de la FIVB. Ce que sera, du 2 au 6 mai, la cité américaine de Huttington qui, pour sa part, est renommée comme étant la cité du surf et celle de grands tournois entrant en ligne de compte pour l’Association Volleyball Professionnals (AVP).

De fait, ce tournoi de Huttington constitue un moment intéressant pour l’évolution future du beachvolley. En effet, les relations entre la FIVB et l’AVP n’ont jamais été des plus nourries. Le Président Acosta parvint bien, à la fin à la fin du siècle dernier, à nouer des liens avec cette formidable machine à produire des « beachvolley events » aux Etats-Unis qu’est l’AVP. Toutefois, s’il y eut bien depuis lors des tournois organisés aux Etats-Unis sous l’égide de la FIVB en collaboration avec l’AVP, celle-ci n’a jamais cessé de considérer que ses formats de jeu basés sur le système de la « double elimination » (est éliminé celui qui perd une deuxième fois dans le cadre de la compétition) et son ballon moins gonflé que celui de la FIVB étaient des sacro-saints principes. Ici, à Huttington, dans le cadre de ce tournoi doté de 300.000 $ de prix, FIVB et AVP ont pris accord pour adapter à la fois le modèle de compétition des tournois 4 étoiles de la FIVB (48 paires, dont 16 AVP, dans le Main Draw de chacun des deux tournois), pour intégrer le principe de « double elimination » et pour ouvrir les qualifications beaucoup plus largement qu’à l’accoutumée. Bref, il s’agit là d’une « ouverture » peu banale à l’univers américain du beachvolley comme il s’agit d’une démarche plus que particulière de ce dernier vers la FIVB et son pouvoir sur le développement du beachvolley dans le monde. On suivra de près comment se déroulera cette compétition au cours de laquelle sont annoncées maintes autres activités qui feront de ce tournoi un grand moment de fêtes ou, pour qui préfère, de grands moments de fête.

Où notre beachvolleyteam Koekelkoren- van Walle se produira-t-elle ? Dries et Tom ont choisi de se rendre en Turquie, et ce, avec l’espoir déclaré de faire un bon classement. On le sait, nos compatriotes n’ont pas encore réalisé un grand résultat cette année. Par trois fois, ils ont terminé à la 17ème place là où ils se sont produits. Cela n’est pas mal mais ils sont capables de mieux, de beaucoup mieux même. C’est pourquoi ils ont sans doute bien fait, histoire de se mettre en confiance et de se lancer réellement dans la saison 2018, d’avoir choisi Mersin plutôt qu’Huttington. Le futur nous dira bientôt quoi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s