Nos Young Yellow Tigers ont tout raté la semaine dernière en Roumanie où, à Ploeisti très exactement, elles disputaient un tournoi de la Confédération Européenne de Volley-Ball pour tenter de se qualifier pour les Championnats d’Europe qui auront lieu du 1 au 9 septembre prochain en Albanie. De fait, nos compatriotes ont perdu les trois rencontres qui étaient inscrites à leur programme. C’est ainsi qu’elles ont été battues en cinq sets lors de leur premier match contre les Roumaines (17-25/25-16/25-15/16-25/15-10) qui avaient pourtant joué et perdu la veille un match disputé en cinq sets contre la Biélorussie. Le lendemain, elles ont échoué à nouveau en cinq sets face à la France (20-25/23-25/25-22/26-24/12-15) tandis que, le dernier jour, elles furent laminées en trois sets par la Biélorussie (25-22/25-21/25-15). Du coup, elles terminent dernières de leur poule qui a été remportée par la France devant la Biélorussie.

Si, de plus, l’on a à l’esprit que la sélection des U17 n’a pas fait mieux en janvier dernier en Roumanie où elle avait terminé à la deuxième place du tournoi de qualification pour les Championnats d’Europe qui, par ailleurs, ont vu la victoire finale de la Russie et le sacre d’une future grande star du volley-ball international, Gorbunova (photo en une), on se rend compte qu’il serait grand temps de faire autre chose que ce qui a été fait, de manière très répétitive, au cours de ces dernières années.

Cette dernière observation vaut évidemment pour les deux ailes constitutives de la Fédération Royale Belge de Volley-Ball car il est bon de rappeler que, en 2016 , la sélection U17 de l’AIF de l’époque avait battu par deux fois, lors de test-matches, la sélection similaire de la VVB et que, à l’issue de ces deux confrontations, le noyau de la sélection nationale comprenait 7 joueuses de l’AIF.

Quand on peut relever que, de ces 7 joueuses, seule Oriane Moulin faisait partie du récent voyage des U19 en Roumanie, il est à tout le moins permis de se demander comment il se fait que des joueuses comme Krenicki ou Charlotte Humblet, qui ont pourtant joué dans des équipes de Ligue A au cours de cette dernière saison, n’aient pas été appelées à porter le maillot national des U19. Cela étant, se trouvera-t-il quelqu’un qui, au niveau du CA de la Fédération nationale, sera capable d’amener les parties en présence à aller au-delà de cette question et à se pencher sur cette épineuse question de la détection de nos jeunes et de l’orientation qu’il conviendrait de donner à nos futures jeunes recrues qui auraient été sélectionnées en fonction de critères autres que ceux qui montrent de plus en plus leurs limites aujourd’hui ?

C’est peu sûr car, pour ce faire, il faudrait commencer par réviser les méthodes utilisées en matière de sélection et de préparation dans les deux entités constitutives de ce que la dernière assemblée générale de la FRBVB a décidé d’intituler, pour faire moderne sans doute et pour donner l’illusion que quelque chose se passe, Belgium Volley. Et, quand on voit de quoi se satisfont nos nouveaux dirigeants de la FVWB en matière de moyens financiers et autres mis à la disposition de la politique sportive, il est assurément permis d’avoir quelques inquiétudes.

Mais sait-on ? L’avenir ne tardera de toute manière pas à nous dire quoi….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s