C’est durant ce prochain week-end que se dérouleront les finales des championnats jeunes de la Fédération Volley Wallonie-Bruxelles. C’est dans les spacieuses installations du Spiroudôme de Charleroi qu’auront lieu, samedi et dimanche, les rencontres qui désigneront les équipes championnes de la Communauté française d’une part et les deux équipes qui, les premières et secondes classées dans chaque catégorie, seront qualifiées pour disputer les finales du championnat de Belgique qui auront lieu une semaine plus tard à Gembloux d’autre part.

Les finales des championnats FVWB de jeunes sont toujours un moment très attendu par toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à l’évolution du volley-ball dans le sud et dans le centre du pays comme les finales des championnats jeunes de Volley Vlanderen sont aussi prisées dans le nord par celles et ceux qui viennent chercher la consécration des efforts fournis pendant toute une saison pour amener leurs jeunes recrues à leur meilleur niveau. C’est aussi l’occasion de voir quels sont les clubs qui se montrent les plus actifs en matière de formation et de développement ou quelles sont les entités qui sont à la traîne ou à l’avant-plan dans ce domaine.

A cet égard, il est déjà permis de constater que, dans certaines catégories de jeunes, les entités du Luxembourg et de la RVV n’ont pas présenté d’équipes et que ces défections ont fait le bonheur d’équipes qui ont pu ainsi être repêchées pour prendre part à ces finales. Si l’on peut se réjouir que, de la sorte, les finales présenteront un programme cohérent dans chaque catégorie d’âge, on ne peut manquer de s’inquiéter de voir que, plus de 40 ans après la création de l’Association Interprovinciale Francophone de la FRBVB, il puisse encore se trouver des endroits sur la carte du pays francophone où il n’y a pas d’équipes minimes garçons ou de juniores filles. Voilà qui indique assurément que la FVWB ferait bien d’investir plus qu’elle n’envisage de le faire dans la formation des entraîneurs et dans l’aide à apporter aux clubs pour que ceux-ci puissent recruter et former davantage de jeunes.

Cela étant, réjouissons-nous de voir que les grands clubs formateurs sont à nouveau bien représentés dans la grille des matches prévus ces samedi et dimanche et de relever que de nouveaux noms de clubs apparaissent dans ce championnat qui constitue pour eux comme pour les habitués de ce grand rendez-vous, et ce avant même les premiers coups de sifflet, comme une espèce de reconnaissance pour le travail effectué par leurs dirigeants et leurs entraîneurs.

Que la fête soit belle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s