L’édition 2018 des championnats de Belgique de volley-ball des jeunes a livré ses championnes et ses champions. Les équipes couronnées sont au nombre de huit, sept néerlandophones  et une francophone (Tchalou dans la catégorie des juniores). Au-delà de ce premier constat, il est intéressant de souligner que, dans quelques catégories d’âge qu’il a été permis de voir s’exprimer à Gembloux durant ce dernier week-end, il se trouve des éléments qui sont autant de belles plantes ou ce que l’on appelle dans un jargon moins imagé des éléments (très) prometteurs.

Ces éléments ne figuraient d’ailleurs pas toujours dans les équipes qui ont finalement enlevé les écussons et les coupes. En ce qui concerne la toile de fond de ces championnats dont les participant(e)s conserveront certainement le meilleur souvenir à la différence des spectatrices et des spectateurs qui auraient aimé une information générale de meilleure qualité pour une manifestation de cette envergure (marquoirs électroniques inexistants, un tableau des résultats microscopique à l’extérieur de la salle, pas d’annonces par micro,..), on observera que, tandis que la partie Nord du pays était représentée par au moins une équipe de chacune de ses provinces, les parties centrale et sud du pays étaient représentées par huit équipes liégeoises (elles-mêmes représentées par quatre clubs différents), quatre équipes hennuyères (toutes en provenance du club de Tchalou) et quatre du Brabant Wallon (toutes émanant du club d’Axis Guibertin). Au niveau des titres, on relèvera qu’ils sont revenus aux équipes de Vlamvo Vlamertige en minimes filles et à Haasrode Leuven en minimes garçons, à Datovoc Tongeren chez les cadettes et à Oxaco Antwerpen chez les cadets, à Amigos Zoersel chez les scolaires filles et à Knack Roeselare chez les scolaires garçons; à Tchalou chez les juniores et à Mendo Booischot chez les juniors garçons.

Dans le même type d’examen, on relèvera  que les équipes de la FVWB ont terminé par six fois sur huit aux deux dernières places des classements, que c’est dans les catégories des juniores et des juniors que les équipes de la FVWB ont été le plus à la hauteur des enjeux et que, tant dans la catégorie des scolaires filles que dans celle des juniors garçons, les deux coupes ont, à quelques fractions de points, été à deux doigts, et moins que cela encore, près de revenir à la formation de Tchalou pour l’une et à celle d’Axis Guibertin pour la seconde.

Sur le plan des individualités, j’ai été très heureusement impressionné par la stature de l’équipe juniore de Haasrode Leuven, des scolaires filles de Datovoc Tongeren et par celle des scolaires garçons de Knack Roeselare ainsi que par les beaux gabarits de deux joueuses scolaires de Tchalou et de deux autres de Thimister, de deux ou trois  joueuses d’Amigos Zoersel et d’un joueur cadet de Lubbeek Leuven. Il y avait là manifestement du (très) beau “matériel” même si, il faut bien le souligner, la police n’a pas dû être appelée dans le beau complexe sportif de Gembloux  parce que l’on y aurait découvert l’une ou l’autre de ces “bombes” qui seraient pourtant tant utiles pour l’avenir du volley-ball belge. Il n’empêche, les rencontres furent quasi toutes de belle qualité (mais pas toujours heureusement bien arbitrées dans la mesure où les rencontres des minimes et des cadet(te)s n’avaient qu’un seul arbitre) et là se vérifia une nouvelle fois  la preuve qu’il existe encore, ou toujours, bon nombre de clubs qui, dans notre pays, savent ce que très bien former des jeunes veut dire.

Tant mieux, tant mieux. On s’en réjouit grandement. Un grand bravo à eux car, pour très bonne partie, c’est grâce à eux que l’image du volley-ball belge continuera à briller demain sur la scène (inter)nationale et que, de la sorte,  de nouveaux jeunes rejoindront les clubs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s