Nos Red Dragons ont battu les Slovaques en cinq sets mais, dans le même temps, ils ont laissé échapper certaines des chances qu’ils avaient encore de terminer en première position la poule A de la Golden European League dans laquelle ils évoluent en compagnie de l’Estonie, de la Slovaquie et de la Suède. Explications.

Après la défaite subie mercredi dernier à Rakvere face à l’Estonie, nos compatriotes accusaient un retard de trois points au classement par rapport aux Estoniens. Ce n’était pas le scénario idéal mais cela ne signifiat pas pour autant que les Red Dragons étaient éliminés de la course pour la première place. En effet, à la condition de remporter en moins de cinq sets les quatre matches encore inscrits à leur programme, ils pouvaient conserver l’espoir de terminer la compétition à hauteur des Estoniens dans l’éventualité où ceux-ci venaient à ne pas perdre plus des trois points d’ici la fin du premier tour de la Golden European League.

Après les deux premiers sets disputés par nos Red Dragons face aux Slovaques, on pouvait raisonnablement estimer que tout se présentait bien pour nos représentants et leur futur dans la compétition.

En effet, avec un six de base composé de Valkiers, Van de Velde, Rousseaux, Grobelny, De Beul et Van Walle comme opposite + Stuer et Ribbens comme libéros, notre formation prenait rapidement le commandement des opérations et tournait aux deux TO techniques avec un belle avance : 8-5, 16-10. L’équipe tournait bien et, même si les Slovaquaes se faisaient très incisifs en fin de set, elle enlevait la manche initiale sur le score de 25-22. La première partie du deuxième set fut très équilibrée jusqu’au moment où, sous l’impulsion de Van Walle, de Grobelny et de Van de Velde (auteur d’un très bon match), les nôtres firent passer en peu de temps le marquoir de 12-13 à 20-14. Ils empochaient peu après la mise complète : 25-17.

Tout se présentait donc pour le mieux pour les nôtres. Toutefois, les Slovaques n’étaient pas venus en Belgique pour faire de la figuration. Et se mirent à jouer à leur meilleur niveau. La rencontre changea de physionomie et ce fut au tour de nos hôtes, avec Petras et Patak en évidence, de faire passer le marquoir de 12-13 à 12-18. Les nôtres s’accrochaient, revenaient bien à 17-19 mais ne pouvaient faire la jonction. Ils échouaient à 22-25. Dans la quatrième manche, nos compatriotes firent consatmment la course en tête. Ils menaient encore 18-14 avant que leur avantage ne se mit à fondre. Anastasi effectua bien quelques permutations mais les Slovaques résistaient et prenaient même la tête à 20-21. Les Belges sauvaient deux balles de set à 22-24, loupaient une balle de match à 25-24 et ne pouvaient empêcher les Slovaques d’égaliser dans les sets 25-27.

Dans le tie-break, Cox prenait la place de Van Walle et Klinkenberg celle de Grobelny. Les Red Dragons prenaient un bon départ dans la mesure où ils mirent tout de suite les Slovaques sous pression au marquoir. Les nôtres ne comptèrent jamais plus de deux à trois points d’avance. A 9-6, ils virent les Slovaques revenir à leur hauteur mais ils tenaient le bon bout. Et ne le lâchaient jamais. Ils s’imposaient ainsi 15-13 et remportaient la victoire. Une victoire qui leur rapporte donc deux points mais qui, comme dit au début de l’article, leur en coûte un. Bien malheureusement, surtout quand on sait que les Estoniens ont battu ce samedi soir les Suédois en quatre sets !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s