Ce n’est malheureusement pas aujourd’hui que je pourrai vous dire que nos Yellow Tigers ont été brillantes. Face à des joueuses turques qui commirent pourtant pas mal de fautes individuelles, les nôtres n’ont pas, sauf au cours de la troisième manche, été en mesure de rivaliser avec leurs adversaires. Celles-ci étaient tout à la fois plus percutantes en attaque ( 49 points pour les Turques / 33 points pour nos joueuses) et plus efficaces au bloc (11 points pour les Turques/ 5 pour les notres). Est-ce à dire que nos joueuses ont été inexistantes sur le terrain ? Certainement pas. Elles furent même très bonnes au service (8 points, dont 6 réalisés par nos centrales, contre 2 pour les Turques) et, à l’évidence, elles étaient animées de bonnes intentions mais ce fut largement insuffisant, surtout dans les deux premiers sets, pour inquiéter l’équipe qui était « dirigée » par Guidetti sur le côté du terrain et menée par Özbay dans le jeu.

Dans les deux premières manches, les Turques prirent à chaque fois assez rapidement un bel avantage de cinq points (8-13 dans la première et 3-8 dans la deuxième) et n’éprouvèrent guère de difficultés à le conserver, sinon pour l’accroître : 19-25/ 18-25. Par contre, le troisième set fut plus équilibré et beaucoup plus agréable à suivre.

De fait, dans une composition où Flament avait pris la place de Herbots, dont le rendement avait été très faible jusqu’alors, et où Neyt officiait en tant que libéro à la place de Guiliams, notre équipe représentative se montra sous un visage attrayant: volontaire, adroite au niveau du service et plus présente au filet qu’elle ne l’avait été au cours des deux premiers sets. Nos Yellow Tigers virèrent ainsi en tête au premier TO technique, 8-7, comme au second, 16-14. Quand, à 17-17, elles eurent signé trois beaux points, on se mit à espérer de les voir réduire l’écart au niveau des sets. On le pensa un peu plus encore quand Van Gestel, qui se montra très efficace dans cette manche, fit passer le marquoir à 23-21. Mais les Turques voulaient absolument la victoire et, par l’entremise de Boz (26 points dont 22 sur 36 smashes effectués) et de Erdem (10 points dont 7 sur 11 attaques), rétablirent d’abord l’égalité à 23-23 avant de faire 23-24. Elles rataient alors un service mais se remettaient tout aussi vite en position de remporter la mise et le match. Ce qu’elles firent à 24-26 en manifestant une joie qui ne manqua pas de surprendre plus d’un tant elle était curieusement démonstrative.

Nos joueuses :

Janssens : 11 points (dont 7 en attaque sur 11 smashes, 0 au bloc et 4 au service)

Grobelna : 10 points (dont 9 en attaque sur 27 smashes, 0 au bloc et 1 au service)

Van Gestel : 9 points (dont 9 en attaque sur 26 smashes)

Lemmens : 7 points (dont 3 en attaque sur 6 smashes, 2 au bloc et 2 au service)

Herbots : 6 points (dont 4 en attaque sur 16 smashes, 1 au bloc et 1 au service)

Flament : 1 point (dont 1 en attaque sur 4 smashes)

Van de Vijver : 1 point (au bloc)

Van Avermaet : 1 point (au bloc) mais en n’ayant joué que quelques minutes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s