A la différence des Argentines, les Yellow Tigers n’ont pas tremblé et ont remporté le match à 6 points qu’elles se devaient d’enlever pour se mettre quasi hors de portée de leurs adversaires au classement avant la fin de la compétition. Et pour s’assurer de la sorte de faire à nouveau partie de la Volley Nations League l’an prochain.

De fait, nos compatriotes ont livré une très belle prestation dans la mesure même où elles ont fait preuve d’un très bel esprit de corps tout d’abord et où elles ont, les unes comme les autres, livré la partition que l’on attendait d’elles pendant toute la rencontre. Cela étant dit, il faut néanmoins sortir du lot Kaja Grobelna qui, ce mercredi, a joué un match à la Lise Van Hecke et qui parvint à transformer en points victorieux près de la moitié de tous les ballons qu’elle a touchés, que ce soit à l’attaque (17 pts sur 24 smashes) ou au bloc (3 kill-blocs) au filet, des 3 mètres ou au service (3 pts). Elle était intenable et fut celle qui, avec Ilka Van de Vijver à la manoeuvre au niveau de la distribution (et aussi au filet où elle signa 3 kill-blocs!), valut à notre équipe de se trouver durant toute la partie sur une espèce de tapis volant que rien ne pouvait atteindre.

Dès les premiers échanges de la partie, on sentit que l’équipe en voulait et qu’elle était capable de réaliser un beau parcours dans le match. Elle prit très rapidement une très nette avance au marquoir : 8-2 au premier TO technique et 16-9 au second. Les joueuses livraient très profond, réceptionnaient bien quand elles avaient à le faire et, au filet, les points tombaient les uns après les autres. Après que Grobelna eut fait 24-16, elles connurent un tout petit moment de décompression et les Argentines revinrent à 24-22 mais Grobelna siffla la fin de leur remontée : 25-22. La deuxième manche fut expédiée plus rapidement encore. Les joueuses de Gert Vand Broek menèrent 8-5 au premier TO technique, 16-13 au second et s’envolèrent littéralement quand les Argentines se mirent à collectionner les fautes d’une part et quand Grobelna se fit plus imposante que jamais d’autre part: 25-16.

Nos compatriotes étaient déchaînées et ne laissaient aucun répit à leurs adversaires. Dès le début du troisième set, elles faisaient passer le marquoir de 2-2 à 10-3 en quelques minutes. Le coach argentin multiplia bien les changements au sein de sa formation. Rien n’y fit. Les Yellow Tigers étaient les reines du terrain et entendaient bien ne rien lâcher. Au second TO Technique, le score était de 16-7. Les services de Busquets permirent à l’Argentine de se donner un peu d’air, 16-10 mais les nôtres reprirent vie leur folle cavalcade: 19-10, 22-12 et, à 24-14, ce fut Ilka Van de Vijver qui, par l’effet d’une belle balle placée derrière elle, eut le bonheur de marquer le point de la victoire, celui d’une grande victoire : 25-14.

Bravo à toutes les joueuses et aux membres du staff qui doivent se sentir aussi heureux que soulagés après ce succès. Et une standing ovation spéciale pour Kaja Grobelna qui a livré un match qui restera dans toutes les mémoires, et dans la sienne certainement, tant il fut brillant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s