Face à une équipe de Pologne qui avait l’avantage de jouer devant son public, nos Yellow Tigers ont été battues mais n’ont nullement démérité. Après avoir enlevé le premier set de très belle manière, elles ont fait ensuite jeu égal avec les Polonaises pendant les deux sets suivants avant de s’écrouler complètement dans le quatrième.

De la première manche manche, on retiendra que, comme la veille, notre formation se montrait très incisive au niveau du service. Il y avait certes plus de déchets (6 services ratés dans ce seul premier set) que contre l’Argentine mais les Polonaises étaient incontestablement mises en difficulté et ne pouvaient mettre Smarzek sur orbite comme elles le souhaitaient. De son côté, Grobelna était bien épaulée par Herbots tandis que Van Avermaet montrait en peu de temps à Gert Vande Broek qu’elle était plus utile au centre que ne l’est habituellement Lemmens.

Les deux formations se tenaient de très près et chacune à son tour prenait l’avance au marquoir. Au second TO technique, nos girls menaient 14-16 mais les Polonaises revenaient à 16-16. Grobelna redonnait l’avance à nos couleurs mais Flament, montée au service pour Herbots, mettait le ballon trois mètres hors des limites du terrain. Les Polonaises rataient à leur tour leur service avant que Van Avermaet fasse la même chose!!! Janssens touchait le filet mais Grobelna ramenait l’égalité avant de faire un ace :19-20. Elle servait out ensuite. Les Polonaises prenaient deux points d’avance à la suite d’une mauvaise réception de Guilliams et d’une faute de Herbots qui venait de remonter au jeu. Les Polonaises rataient leur service. Van Gestel passait au service et y faisait merveille. Elle réussissait d’abord un ace, 22-22 et faisait souffrir les Polonaises qui ne pouvaient construire, permettant ainsi à Grobelna de faire 22-23, ou qui commettaient la faute à la passe, 22-24. Sur la balle de set, le ballon revenait dans le camp belge et ce fut Janssens qui, sur une belle passe arrière de Ilka Van de Vijver, ponctuait avec brio, 22-25.

Il débuta sur deux franches mauvaises réceptions des nôtres, l’une Guilliams (que Vande Broek maintint tout au long de la partie sas jamais faire appel à Neyt) et l’autre de Herbots. Les Polonaises inscrivaient encore deux points avant que Van Avermaet ne marque le premier point des Yellow Tigers. Les nôtres revenaient bien dans le parcours, 8-7 au premier TO technique, mais on pouvait constater que les centrales polonaises, Polanska (2,02m) et Kakolewska (1,97m), se montraient de plus en plus efficaces et que Smarzek commençait à trouver la bonne carburation. Il n’empêche. Nos Yellow Tigers se battaient comme des tigresses et parvenaient à garder le contact même si les Polonaises avaient toujours un bout de chaussure d’avance au marquoir. Quand, à 20-18, Ilka rata son service après un temps-mort demandé par le coach polonais parce que l’avance de ses filles était passée de 20-16 à 20-18, on put croire la cause malheureusement entendue pour les joueuses de Gert Vande Broek mais c’était sans compter sans le jusqu’au-boutisme de Van de Vijver et de ses équipières qui revenaient quasi à hauteur de leurs adversaires: 22-21. Smarzek faisait alors parler la poudre tandis que Guilliams ratait une nouvelle réception: 24-21. Van Gestel sauvait bien une première balle de set mais Smarzek se faisait de plus en plus intraitable : 25-22.

La troisième manche fut plus épique encore. Au cours de celle-ci, les Yelow Tigers se ménagèrent un bel avantage quand elles firent passer le marquoir de 10-9 à 10-14, provoquant d’ailleurs une grosse colère dans le chef du coach polonais Jacek Nawrocki (voir photo) qui dut être entendu par tous les spectateurs présents dans la salle au moment où il demanda un time-out. Janssens connut alors une superbe période au cours de laquelle elle marqua de très beaux points (4 entre 13-14 et 15-18) mais c’est aussi alors que l’on se mit à mesurer dans le camp adverse toute l’efficacité de Twardowska qui avait remplacé Medrzyk. A partir de 16-19, elle aligna les points comme à la parade et ramena son équipe au commandement des opérations: 21-20. Grâce à Grobelna et à Van Gestel, qui jouait bien le side-out, nous étions encore au coude à coude à 22-22 et 23-23. Janssens ratait alors une superbe occasion de faire 23-24 mais se rachetait tout de suite après, 24-24. Grobelna était sifflée pour un toucher ligne dans son élan d’attaque des trois mètres: 25-24 mais Herbots égalisait: 25-25. Janssens ratait alors son service tandis que, sur le point suivant, Efimienko (1,97m) bloquait Herbots, 27-25.

Le match, qui fut très bien arbitré et qui avait longtemps tendu les bras de la victoire à nos joueuses, venait de basculer définitivement dans le camp polonais. Le quatrième set (25-14) se résuma en fait à un one-woman show de Smarzek qui aligna pas moins de dix points pour compte de son équipe. Une équipe de Pologne qui aura sué sang et eau pendant trois sets pour venir à bout de ces jeunes Yellow Tigers qui ont été magnifiques de vaillance même si, dans leur emportement sans doute, elles commirent plus de fautes directes que contre les Argentines. Cette fois, c’était pour réaliser un plus beau résultat encore que celui de la veille et c’est d’ailleurs bien pour cela qu’elles sont déjà pardonnées…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s