C’est en Italie, à Eboli très précisément, que notre équipe nationale féminine disputera, mardi, mercredi et jeudi, ses trois dernières rencontres entrant en ligne de compte pour la première édition de la Volley Nations League. Nos Yellow Tigers joueront ces matches le coeur léger. En effet, depuis leur succès acquis mercredi dernier contre l’Argentine et l’échec subi par celle-ci le lendemain face à l’Allemagne, elles sont déjà assurées d’être à nouveau qualifiées pour disputer l’an prochain cette compétition réservée à l’élite mondiale du volley-ball féminin. C’est donc sans aucune appréhension  que Van de Vijver et ses équipères vont pouvoir aborder ces trois prochaines confrontations qui, pour deux d’entre elles très certainement, s’annoncent comme autant de très gros plats de résistance.

Demain, nos Yellow Tigers se trouveront opposées au Brésil. Le Brésil occupe pour l’heure la deuxième place du classement derrière les USA et, même si elles ont déjà gagné leur ticket pour participer au Final 6 du présent tournoi, les joueuses brésiliennes, qui comptent le même nombre de points que la Serbie et la Turquie, chercheront sans nul doute à consolider cette belle position par une nouvelle victoire. C’est dire si la tâche de nos représentantes ne sera guère aisée demain. Mercredi, ce ne sera pas plus facile pour elles dans la mesure où elles affronteront alors les Italiennes qui, depuis le retour de la phénoménale Egonu (taille : 1,93m,, âge :19,5 ans, attaque à 3,44 m et block à 3,21m) dans la squadra, ont aligné succès sur succès. Et pas des moindres puisque, la semaine passée, la formation italienne s’est payée le scalp de la la République Dominicaine , de la Serbie et des Pays-Bas.Rien de moins !

De fait, c’est jeudi que nos Yellow Tigers joueront, contre la Thaïlande, le match qui est le plus à leur portée et qui, en cas de victoire, leur permettrait de terminer la compétition aux alentours de la douzième/treizième place. En vérité, ce résultat constituerait une véritable performance dans la mesure même où notre équipe est, comme on le sait, davantage une sélection expérimentale, basée sur de jeunes joueuses, qu’une représentation de ce que la Belgique a de meilleur en magasin comme joueuses de volley-ball, qu’elles évoluent dans le pays ou à l’étranger. La Thaïlande est classée un rang en-dessous des protégées de Gert Vande Broek. Elle a remporté deux victoires (contre l’Argentine et la Pologne) et compte 7 points points tandis que nos Yellow Tigers ont gagné à trois reprises et ont 9 points à leur actif. Comme vous l’aurez compris, le match qui opposera nos girls aux Thaïlandaises, qui aura la 13ème place du classement final pour enjeu, vaudra la peine d’être suivi de près.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s