Les quatre équipes du tabeau final de la Volley Nations League féminine sont connues. Outre la Chine et le Brésil qui avaient déjà assuré leur qualification après les deux premières journées de la phase finale de cette compétition, ce sont les équipes des Etats-Unis et de Turquie qui ont fait la bonne affaire de la troisième journée. En effet, en s’imposant face à la Serbie en trois sets (29-27/25-22/25-19), les joueuses américaines ont non seulement remporté la première place de leur poule mais ont permis à la Turquie, qui avait battu la Serbie en cinq sets la veille de cette partie, de monter dans le train des quatre équipes qui se disputeront les premières places de la VNL 2018. Le match entre les Américaines et les Serbes fut assez particulier dans la mesure où les Serbes, qui commirent de très nombreuses fautes individuelles (29 contre 9 aux joueuses US), furent plus efficaces que leurs adversaires au niveau du filet (44 attaques victorieuses/42 et 13 blocks/9) mais furet dominées par les joueuses de Karch Kiraly tant en défense qu’en réception.

Dans l’autre match de la troisième journée, la sélection du Brésil, emmenée par la très solide Tandara qui détient la forme de sa vie depuis quelques semaines, a pris le meilleur sur l’équipe de Chine en l’espace de trois sets (25-20/25-22/25-22). A noter que Lang Ping a, au cours de cette rencontre, aligné pas moins de 11 joueuses différentes.

Tout ceci signifie que le programme des demi-finales qui se joueront ce samedi à Nanjing sera composé du match USA-Chine d’un côté et de Turquie-Brésil de l’autre.

Les paris sont ouverts pour la victoire finale….

A Varsovie, dans le cadre du tournoi 4 étoiles du World Tour FIVB, on en est déjà au stade du deuxième tour du main draw. Et qui y verra-t-on ? Chez les hommes, les équipes qui ont franchi avec succès les différentes étapes précédentes sont : les Brésiliens Felipe -Evandro et Alion-Andre que l’on ne doit plus présenter, Mol – Sorum (une jeune équipe norvégienne qui s’installe de plus en plus souvent parmi les meilleurs), les Cubains Nivaldo-Gonzales de plus en plus réguliers, les Allemands Thole – Wickler qui font partie de cette jeune génération qui monte qui monte, les Letons Smedins -Samoilovs toujours aux avant-postes, les Italiens Nicolae-Lupo qui reviennent en forme, les Canadiens 0’Gorman-Saxton, les Tchecs Perusic – Schweiner, les Polonais Fijalek-Bryl d’une part et d’autre part la paire Kantor-Losiak qui se trouve en tête du classement mondial des points remportés au cours de l’année écoulée, les Russes Stoyanovskiy – Velichko qui se font de plus en plus redoutables, les Qatari Cherif-Ahmed Tijan et, enfin, un trio composé des valeurs parmi les plus stables du moment: les Hollandais Brouwer-Meeuwsen, les Espagnols Herrera – Gavira et les Autrichiens Doppler – Horst qui comptent pas mal de grands succès à leur actif.

Chez les Dames, la compétition en est aux ¼ de finale et l’on retrouve là deux équipes américanes ( Hochevar – Claes et Brannag – Walsh Jennings), deux équipes brésiliennes (Agatha-Duda et Barbara-Fernanda), la paire allemande Laboureur – Sude, les Espagnoles Liliana – Elsa, les Canadiennes Barnley – Wilkerson et les Tchèques Hermannova – Slukova.

Rien que du beau monde comme il est permis de le constater.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s