Les verdicts sont tombés aussi bien à Nanjing qu’à Varsovie. En Chine, c’est l’équipe des Etats-Unis qui a enlevé la première place de la première édition de la Volley Nations League Dames. Ce n’est que justice. L’équipe de Karch Kiraly a, en effet, terminé la phase préliminaire à la première place après avoir enleevé 13 des 15 matches qu’elle avait disputés, elle a aussi remporté la poule B de la phase finale de la compétition après avoir battu la Serbie en trois sets et la Turquie en cinq sets. Lors de la demi-finale, elle s’est imposée à la Chine en quatre sets et, lors de la finale, elle a, à nouveau pris le meilleur sur la Turquie en cinq sets. Dans ce match, la Turquie fit très belle impression pendant les trois premières manches. Elle avait remporté la première de manière très autoritaire 25-17 avant que Karch Kiraly ne fasse entrer au jeu Kimberly Hill qu’il n’avait plus guère sollicitée ces derniers temps. Les Américaines égalisèrent, 22-25, mais ne purent empêcher Meryem Boz, Eda Erden Dündar et leurs équipières de reprendre l’avance au niveau des sets remportés, 28-26.

Emmenées précisément par Kimberly Hill et Michelle Bartsch-Hackley (qui a abattu un énorme boulot tout au long de la compétition), les joueuses US sortirent alors le grand jeu en attaque (63 smashes victorieux contre 54 aux Turques qui ont par ailleurs fait jeu égal avec les Américaines dans les autres compartiments de jeu) et firent cette différence (15-25/7-15) qui leur rapporta la victoire et le sentiment du devoir bien accompli dans cette compétition qu’elles ont traitée avec l’envie de gagner et d’impressionner leurs adversaires au plan psychologique avant les Championnats du Monde qui auront lieu d’ici peu de temps. Pour la troisième place, les joueuses chinoises de Lang Ping, avec Zhu Ting à la pointe de l’attaque (20 points), n’ont pas mis plus de trois sets pour battre les Brésiliennes (25-18/25-22/25-22). La coach chinoise, qui était dénommée “The Hammer” quand elle jouait dans l’équipe nationale, a dû se montrer très satisfaite de la belle prestation de la jeune opposite Li Yingying (18 ans) qui a inscrit 14 points à son actif.

A Varsovie, dans le cadre du tournoi 4 étoiles du World Tour,  la finale féminine a été remportée par la paire canadienne Bansley-Wilkerson qui a pris le meilleur sur le team allemand Laboureur – Sude en deux sets (21-17/21-17) tandis que les médailles de bronze sont revenues aux Brésiliennes Agatha-Dude qui ont battu les Américaines Hochevar – Claes en deux sets également, 21-17/21-18.

Chez les hommes, la troisième place du podium a été occupée par le duo letton Smedins – Samoilovs qui s’était imposé d’extrême justesse face aux Hollandais Brouwer – Meeuwsen en trois sets: 18/21/21-18/ 15-17. La finale, qui opposait les Polonais Kantor-Losiak aux Brésiliens Vitor Felipe – Evandro alla également aux trois sets. La première manche vit les deux équipes avoir à plusieurs reprises l’occasion de l’empocher mais ce fut finalement les Brésiliens qui parvinrent à s’imposer: 27-29 ! Dans le début du set suivant, les deux équipes restèrent botte à botte jusqu’au moment où les Polonais creusèrent un bel écart: 9-5. Les Brésiliens s’accrochèrent bien pendant quelques échanges mais n’insistèrent plus quand l’écart dépassa les 5 points. Les Polonais filèrent ainsi assez aisément vers l’égalisation dans les sets : 21-13. Ils continuaient sur leur lancée dans le début du tie-break et se ménageaient de suite un bel avantage de 3 poinrs à 4-1 et de 4 points à 6-2. A 10-5, on pouvait penser que la cause était entendue. Elle le fut mais les Brésiliens créaient  néanmoins le suspense en ramenant le score de 10-5 à 10-8 et de 12-9 à 12-11. Les échanges étaient somptueux, les deux équipes réalisant des prouesses en défense. Kantor et Losiak avaient cependant pris l’avantage et surent le conserver en faisant preuve de beaucoup de maîtrise dans les derniers moments de cette très belle finale: 15-12.

Dans le cadre du championnat de Belgique de beachvolley, c’est à Genk que la caravane avait planté son chapiteau ce week-end.

Chez les dames, les jeunes Van den Vonder – Cools avaient fait le plus dur après avoir pris, sur le score de 21-18/21-10, le meilleur sur la paire De Beule – Coolman en demi-finale et après avoir enlevé aisément la première manche de la finale sur le score de 21-14. Elles semblaient parties pour remporter leur troisième succès de la saison mais les deux soeurs Ruysschaert ne l’entendirent pas ainisi. Non seulement, celles-ci renversèrent la situation en rétablissant l’égalité au niveau des sets, 16-21, mais firent mieux encore puisqu’elles s’imposèrent dans le tie-break en signant un 10-15 qui leur permettait de monter sur la première marche du podium. Et d’enlever leur troisième victoire du présent championnat.

Chez les Messieurs, c’est la paire Colson – Deroey qui l’a emporté en deux sets face aux vainqueurs du tournoi de Bruxelles, Douwen -Urnaut: 21-19/21-15. Martijn et Dennis, qui avaient également triomphé des frères Vandecaveye en demi-finales, apparaissent bien de plus en plus comme étant les joueurs qui, lorsque Dries Koekelkoren et Tom van Walle ne sont pas de la partie comme c’était le cas ce week-end, sont les plus sérieux candidats pour tenir le plus régulièrement les premiers rôles de la compétition.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s