C’est ce mercredi que débutera à Villeneuve-d’Ascq (Lille) la phase finale de la Volley Nations League (VNL) pour hommes. Le schéma de cette compétition est le même que celui de la Volley Nations League pour Dames qui s’est achevé ce dimanche par le succès des Etats-Unis face à la Turquie.

Au départ de l’épreuve, la VNL regroupait 16 équipes nationales masculines dont 12 permanentes et 4 challengers, c’est-à-dire quatre équipes qui se livraient réellement compétition puisque la dernière classée de celles-ci, la Corée en l’occurrence, ne participera pas à la VNL de l’an prochain. La phase préliminaire était faite également, tout comme chez les femmes, de 5 semaines au cours desquelles il y a eu chaque fois déroulement de quatre tournois composés de quatre équipes.

Ces tournois, disputés un peu partout dans le monde mais pas de manière également répartie, ont donné lieu à de très grosses rencontres. C’est la France qui a terminé cette phase préliminaire en première position avec 12 victoires en 15 matches. Elle a devancé dans l’ordre la Russie (11 victoires et 34 points), les Etats-Unis (11 victoires et 33 points), la Serbie (11 victoires et 29 points) , le Brésil (10 victoires et 30 points) et la Pologne coachée par Vital Heynen (10 victoires et 29 points). Comme il est permis de le constater, les cinq équipes qui suivent la France, qui a eu tout comme la Pologne l’avantage de disputer 2 des 5 tournois de la phase préliminaire à domicile, se tiennent dans un mouchoir de poche.

Pour la phase finale qui débutera donc ce mercredi, ces 6 équipes ont été réparties comme suit: Poule A : Brésil, la France et la Serbie et Poule B avec la Russie, la Pologne et les Etats-Unis.

Qui l’emportera? La France partira avec les faveurs du pronostic dans la mesure même où elle a montré lors des 15 premiers matches de la VNL qu’elle avait une “méchante envie” de se montrer sous son meilleur jour jusqu’à la fin de cette épreuve et où le programme est pratiquement fait sur mesure pour la mener au moins jusqu’au stade des demi-finales, histoire qu’il y ait grande foule dans l’enceinte du Stade Pierre Mauroy. Une surprise n’est évidemment pas à exclure tant, à ce niveau de la compétition, les équipes se tiennent de très près et tant les matches se jouent parfois sur un point étonnamment raté ou remarquablement gagné.

Pour celles et ceux qui voudraient voir les géants du Volley masculin à l’oeuvre, je leur livre ci-après le lien grâce auquel elles/ils pourront s’acheter un ticket d’entrée.

https://www.ticketmaster.fr/fr/resultat/idtier/16749530?ipSearch=vnl18

Et, pour qui voudrait avoir l’occasion de suivre les 10 rencontres qui se joueront depuis ce mercredi jusqu’à dimanche, je ne peux que leur conseiller de s’abonner, pour moins de 20$, à la chaîne de télévision interne de la FIVB ou de trouver le moyen d’accès à la chaîne de télévision de l’Equipe21 qui retransmettra bon nombre des matches prévus au programme.

A propos de programme, celui de ce mercredi se présente comme suit: 18h : Pologne – Russie; 20h45 : France – Brésil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s