Les tableaux de qualification et du main draw actuel du tournoi de beachvolley 4 étoiles de Moscou viennent d’être publiés sur le site de la FIVB. Et, excellente nouvelle, notre Beachvolleyteam Koekelkoren – van Walle fait déjà partie des 24 équipes qui sont annoncées comme admises dans dans le main draw de ce gros tournoi qui, si l’on excepte deux ou trois grosses équipes (dont les Norvégiens Mol A – Sorum, les Américains Lucena – Dalhauser et les Polonais Kantor-Losiak ), réunira à nouveau tous les gros bras du circuit mondial.

Il y a lieu de se réjouir de cette information car elle signifie que nos Dries et Tom n’auront pas à batailler pour se qualifier pour le tableau de tête final de l’épreuve d’une part et que leurs derniers résultats, celui de Gstaad en particulier, leur valent de réintégrer le peloton des équipes qui comptent dans le monde du beachvolley international d’autre part.

Voilà qui devrait leur donner de la gnaque pour briller à Moscou et aller le plus loin possible dans ce tournoi, quitte à ne pouvoir participer au Master du Championnat de Belgique qui, avec pour enjeu le titre national, débutera ce vendredi à Knokke. Nos deux compères ont pour premier objectif dans leur actuel plan de carrière une participation aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Pour l’heure, si l’on se réfère au réglement de qualification qui avait fait loi pour Rio de Janeiro, ils ne seraient pas qualifiés d’office avec les points qu’ils comptent aujourd’hui. Ils sont vingtièmes au ranking FIVB et, seules, les 16 premières équipes étaient qualifiées immédiatement, les huit autres l’ayant été par le biais de la World Continental Cup. Comme il est permis de voir, nos deux hommes sont donc dans de bonnes eaux (sutout si le nombre d’équipes admises aux Jeux devait passer de 24 à 32) mais, dans le même temps, il est également permis de constater que la concurrence se fait de plus en plus vive avec l’arrivée de jeunes équipes d’une part et avec le phonème de mondialisation du beachvolley d’autre part. Aussi, Dries et Tom savent, mieux que quiconque, combien il leur faudra travailler durement pour atteindre leur objectif. Et pourquoi il est important que, dans cette perspective, ils remportent le plus grand nombre possible de points qui leur permettront d’être ainsi versés, durant toute l’année 2019 et partie de 2020, directement dans le tableau de tête de chacun des très grands tournois mis sur pied par la FIVB.

Aussi, sachant tour ce qui précède, on ne peut qu’espérer que Dries et Tom transformeront à Moscou l’or d’un titre national qu’ils auraient eu les plus grandes chances d’enlever à Knokke en un classement de premier choix dans le tournoi 4 étoiles de la capitale de Russie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s