Le sport est, depuis sa naissance, en proie à des démons qui rôdent autour de lui et qui, au mépris des dégâts directs et indirects que cela peut lui occasionner, tentent même de le détourner de son cheminement naturel. Et ce pour mieux utiliser son image à des fins qui n’ont plus rien à voir avec les valeurs qui sont celles auxquelles on aime le voir être associé : droiture, respect, solidarité, abnégation. Nombreux ont été et sont encore les assauts contre lesquels le sport doit se protéger pour tenter de conserver cette image d’un univers où l’essentiel est d’avoir donné le meilleur de soi-même pour obtenir un résultat digne de tous les efforts fournis et non, comme la médiatisation à outrance tend à amener tout un chacun à le croire, à remporter la première place à tout prix. Le chancre dont il est le plus souvent question est le dopage qui, comme le disait Jacques Rogge dans un discours lors des Jeux de Londres,” est au sport ce que la criminalité est à la société. Vous n’aurez jamais des sociétés sans police, sans prison, sans juge, sans droit pénal. Vous n’aurez pas de sports sans tricherie”.

Le dopage n’est évidemment pas le seul fléau qui menace l’équité de la compétition. Il en est bien d’autres encore dont on parle moins et qui sont pourtant bien présents dans les milieux du sport. Il y a la corruption qui touche surtout celles et ceux qui sont au coeur de grandes comme de moins grandes Fédérations ou Associations. Il y a la tricherie technologique et, là aussi, les exemples ne manquent pas pour découvrir que la science et la technique, ou les applications de celles-ci, ont été maintes fois sollicitées par des esprits peu scrupuleux pour tenter de s’imposer. Il y a aussi toutes les tricheries opérées dans le domaine de la confection de documents qui ont permis à certains sportifs ou à certaines sportives de s’illustrer dans des compétitions où ils ou elles n’auraient pas dû se trouver.

Il y a encore bien d’autres filouteries qui mériteraient d’être dénoncées mais, aujourd’hui, le plus grave des fléaux qui pèse sur l’intégrité du sport, voire sur son devenir, est sans conteste celui qui a trait à la manipulation des résultats, autrement dit celui des matches truqués. A ce propos, il ne se passe pas un jour sans que l’on apprenne que, dans tel sport ou dans tel autre, un athlète ou une athlète a été amené(e) à devoir avouer qu’il ou elle avait trempé dans une supercherie où, pour des montants qui sont parfois dérisoires, il ou elle a accepté de ne pas disputer ses chances à la loyale afin de permettre à d’autres, ceux-là mêmes qui les ont soudoyés, d’encaisser des sommes d’argent à partir de paris effectués ainsi sans aucun risque de perte.

Que faire contre tous ces dévoiements et autres tricheries qui altèrent au plus profond l’image du sport ? Nombreux sont celles et ceux qui baissent les bras en se disant qu’il s’agit là de phénomènes contre lesquels il appartient à d’autres, soit au sein du monde sportif soit au sein des institutions et autres corps de la société, de lutter. Il y a aussi celles et ceux qui, dans des fédérations, dans des clubs ou des associations du type de Panathlon Wallonie-Bruxelles, s’attachent à ériger des digues de protection autour du sport ou à développer des actions ou des programmes d’éducation au sein du sport pour que soient mises en avant et/ou confortées ces valeurs qui font toute la richesse morale du sport: la loyauté, l’engagement, le courage, le respect, l’honneur et l’esprit de fraternité.

A cet égard, la Fédération Internationale de Volley-Ball vient de prendre une initiative qui mérite d’être soulignée et applaudie tant elle est significative de sa volonté de mener bataille contre toutes celles et tous ceux qui, à tous les étages de la famille du volley-ball et du beachvolley, se laisseraient tenter par les sollicitations des manipulateurs de matches. A cet effet, elle vient de signer un contrat avec la société RC3 et Partners Consulting qui est spécialisée dans le domaine de la prévention de la manipulation des rensontres sportives. Très heureux de relater cette initiative, je vous livre ci-après le communiqué qu’a fait la FIVB après la signature du contrat précité. Il reste maintenant à espérer que les dirigeants de notre Fédération nationale et de ses deux composantes s’en feront les bons apôtres.

—————————————————————————————————————————-

Lausanne, Switzerland, – The FIVB  announced the signing of an agreement with RC3 and Partners Consulting to create an awareness-raising program for sport integrity entitled, “Prevention program on tackling sport manipulation”. RC3 and Partners Consulting is a consultancy and education firm with renowned experts in the field of sport integrity.

The programme, which will be made available to the entire volleyball community in the months to come, is aimed at all levels of Players and Coaches, as well as FIVB Licensed Agents and Officials.

The FIVB has invited all members of the volleyball family to contribute to its development by completing a short Questionnaire.

The answers gathered from the Questionnaire will allow the FIVB to assess the current understanding of Players, Coaches, Officials and other stakeholders with regard to the manipulation of competitions and then tailor the e-learning programme accordingly. With 222 affiliated National Federations (NFs) across five continents, the FIVB is working hard to ensure the programme is relevant and easy to use for all stakeholders.

FIVB President Dr. Ary S. Graça F? said of the programme:
« Our mission at the FIVB is to be the world’s number one sport and a key part of this is to have exhilarating live volleyball and beach volleyball matches where any result is possible. This purpose of the e-learning programme is to promote a wider understanding of the dangers of match manipulation and educate everyone involved in volleyball in how to avoid it. The questionnaire is important in allowing us to tailor the programme to our stakeholders and ensure that it is as valuable as possible. »

Norbert Rubicsek, managing partner of RC3 and Partners Consulting added:
« Manipulation of sports competitions is a dangerous phenomenon, against which no sport, including volleyball is protected. We are delighted about contributing to the enthusiastic efforts of the FIVB in fighting it. I am convinced that our E-learning programme will be able to provide adequate information on sport manipulation and the possible counter measures, which will be able to strengthen the integrity of the sport and the awareness of the FIVB family. »

The introduction of the programme is a pre-emptive approach, aiming to minimise the threat of manipulation in future competitions and secure volleyball and beach volleyball as a family-friendly, safe sport. The FIVB intends to make the completion of the E-learning programme a mandatory requirement to participate in FIVB and World Competitions. The FIVB has also produced a similar programme informing athletes and team personnel attending FIVB events of their responsibilities regarding the World Anti-doping Code.

In an ever-increasingly digital world, creating an online programme which is available whenever required offers stakeholders much more value than hosting a single event or series. Following the launch of the programme, experts from the FIVB will be available for advice on promoting it and supporting NFs, clubs and officials in the prevention of the manipulation of competitions.

 


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s