Notre BeachvolleyteamKoekelkoren-van Walle a, au cours de ce dernier mois, rencontré la paire lettonne Smedins – Samoilovs à deux reprises; Chaque fois dans le cadre d’un tournoi 5 étoiles de la FIVB. A Gstaad d’abord où nos compatriotes ont pris le meilleur sur leurs solides opposants, et ce, en deux sets tandis qu’ils furent défaits par eux à Vienne à l’issue d’une partie qui fut disputée en trois sets et où ils donnèrent à maints moments l’impression de pouvoir faire aussi bien que ce qu’ils avaient réussi en Suisse, à savoir l’emporter.

Pourquoi je vous rappelle ces deux résultats récents ? Tout simplement pour vous signaler que ces deux Lettons, qui occupent actuellement la troisième place du ranking mondial de la FIVB, ont remporté dimanche le tournoi 4 étoiles de Moscou et pour regretter le trop peu de cas que l’on fait des résultats de Dries et de Tom dans notre pays, quand ce n’est pas le trop peu de considération que l’on porte, nos Autorités fédérales en tête, à nos deux athlètes.

Certes, je sais et ai plaisir à le rappeler une nouvelle fois, Dries et Tom ont l’avantage de bénéficier d’un statut de sportifs de haut niveau qui leur vaut de pouvoir compter, via Volley Vlaanderen, sur un soutien financier qui, émanant de la Vlaamse Gemeenschap, les met à l’abri du besoin et sur une assistance administrative et technique qui leur confère un cadre de déploiement non négligeable.

Est-ce suffisant ou ne l’est-ce pas ? Nombreux sont ceux qui, dans les travées des lieux où devraient se prendre les décisions qui comptent, pensent qu’il n’y a pas lieu d’en faire plus pour nos deux compères, et ce, même s’ils ne savent pas exactement de quoi il parlent puisqu’ils ne se trouvent de toutes façons pas concernés par rapport à ce genre de décisions à prendre. D’autres, par contre, estiment que Dries et Tom mériteraient un encadrement plus étoffé pour tout ce qui touche à leur image et à leurs revenus “hors contrat” d’une part ainsi qu’à la partie “sport et science” de leur environnement technique d’autre part. Il sera intéressant de voir comment le statut de nos deux ex-champions de Belgique va évoluer et de voir, par ailleurs, ce qui sera également fait pour les joueuses belges en devenir.

Quoi qu’il en soit, il a été permis de constater que nos dirigeants nationaux, qui sont au nombre de huit, n’ont pas cru bon de faire grand chose pour que ceux-là mêmes qui, tout au long de l’année, servent du mieux qu’ils peuvent la cause du beachvolley tant en Belgique qu’à l’étranger puissent prendre part à la phase finale des championnats de Belgique de beachvolley pour y défendre leur titre. Voilà qui en dit déjà long sur tout le chemin qui, pour Dries et Tom, reste à parcourir pour avoir le sentiment d’être réellement un porte-fanion pour le beachvolley belge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s