Quel est le point de la situation en matière de qualification pour les Championnats d’Europe féminins qui, comme il est bon de le rappeler, se joueront l’an prochain avec 24 équipes et qui, toujours au départ, se disputeront dans quatre pays différents (Turquie, Hongrie, Slovaquie, Pologne) ?

Avant le début des six tournois de qualification qui, tous, comprenaient quatre équipes, douze équipes étaient déjà qualifiées pour la compétition de 2019. Parmi elles, ll y a les équipes des quatre pays organisateurs des quatre poules de 6 équipes qui se disputeront l’accès au deuxième tour de l’épreuve finale de 2019 d’une part et il y a les huit équipes qui avaient terminé l’édition des Championnats d’Europe de 2017 aux huit premières places d’autre part. De ce côté, il s’agit des équipes suivantes : Serbie, Pays-Bas, Azerbaidjan, Italie, Russie, Biélorussie, Allemagne, Bulgarie.

Quelles sont les équipes qui sont déjà assurées de rejoindre ces douze équipes ainsi qualifiées en fonction de leurs divers mérites ?

De fait, sur les douze équipes pour qui les six tournois de qualification ont été mis sur pied pour compléter le plateau des championnats 2019, sept équipes ont déjà leur ticket en poche. Dans la poule A, c’est la Belgique qui, comme on le sait, l’a empoché en ne concédant en quatre matches aucun set à ses trois adversaires dont deux étaient, et sont toujours il faut bien appeler un chat un chat, d’un très faible niveau. La Slovénie sera à coup sûr l’équipe qui se classera deuxième de la poule à l’issue des deux derniers matches restant à disputer et qui se qualifiera donc.

Dans quatre des cinq autres poules, ce sont les équipes qui occupent actuellement, après quatre matches, la première place du classement qui sont déjà assurées d’être européennes l’an prochain.

Dans l’ordre des poules, il s’agit de la Croatie (poule B), de la Grèce (poule C), de la France (poule D), de la Finlande (poule E) . Dans la poule F, les trois équipes qui se trouvent aux trois premières places du classement, la Roumanie, l’Espagne et la Bosnie-Herzégovine, sont, toutes trois, toujours en mesure de briguer l’un des deux sésames mis en jeu.

Au niveau de la poule D, les décisions sont déjà connues avant les deux derniers matches qui se joueront tout au début de l’année 2019 et c’est le Portugal qui, là, est assuré de se trouver sur le bon fauteuil de la deuxième équipe qualifiée dans cette poule. Ce sera d’ailleurs une “première” pour l’équipe portugaise de participer à la phase finale des Championnats d’Europe.

Enfin, on notera que, dans la poule E, l’équipe de la République tchèque, qui avait éliminé l’an dernier nos Yellow Tigers de la qualification pour le deuxième tour de la phase finale des Championnats d’Europe à Bakou, se trouve dans la situation de devoir remporter ses deux dernières rencontres (contre la Finlande à domicile et contre la Suède en Suède), pour se retrouver peut-être l’an prochain au rendez-vous des Grandes Dames européennes.

Je terminerai cette revue de la situation des tournois de qualification des Championnats d’Europe féminins 2019 en signalant qu’une des cinq étapes de la Volley Nations League Dames 2019 se déroulera en Belgique. Du 4 au 6 juin très précisément. Je reviendrai demain sur cette excellente nouvelle ;-).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s