Le programme du deuxième tour de nos Red Dragons est connu. Et, à vrai dire, il est fait pour donner du rêve à nos représentants. Sam Deroo et ses équipiers joueront leur premier match ce vendredi 21 à 20h30 contre la Slovénie. On le sait, il est absurde de voir ces deux équipes se retrouver dans une même poule à ce stade de la compétition alors qu’elles ont déjà été opposées l’une à l’autre au stade précédent. Mais c’est ainsi et il ne servirait à rien de discourir longtemps sur cet égarement des personnes qui ont à s’occuper à la FIVB de l’agencement des grilles de compétition.

Les deux teams ont montré dans la phase 1 qu’elles étaient de force sensiblement égale et ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’elles comptaient à la fin de la phase 1 le même nombre de victoires et quasi le même nombre de points, et ce, avec un léger avantage pour nos compatriotes, 10 contre 9. Lors de leur dernière confrontation qui date de la semaine passée, les joueurs d’Anastasi ont, on s’en souvient, mené par deux sets à zéro avant de céder sous les coups de boutoir d’Urnaut et, surtout, de Sket qui, monté au jeu dans le courant du deuxième set seulement, marqua à lui seul 21 des 108 points de son équipe avec, à la clé, un pourcentage d’efficacité plus que remarquable puisqu’il n’attaqua qu’à 24 reprises ! Quand on sait au surplus que les nôtres ne s’inclinèrent que de toute justesse dans les quatrième et cinquième set (23-25 et 13-15), il est permis de penser que la victoire n’est pas impossible face à la Slovénie.

Ensuite, c’est-à-dire samedi à 17 h, les Belges affronteront les Australiens, ceux-là mêmes qu’ils rencontrèrent à Alost lors de leur dernière partie de préparation. Les Red Dragons l’avaient emporté haut la main à cette occasion en se montrant très solides tant au niveau du service que du bloc. Ils connaissent donc la recette pour rééditer cette victoire acquise de manière très convaincante ce jour-là.

Restera alors le gros morceau, la rencontre contre le Brésil. Celle-ci aura lieu dimanche à partir de 20h30. Ce sera le match où, si les nôtres ont gagné les deux matches qui viennent d’être évoqués bien entendu, ils auraient alors leur destin en main pour monter dans le train des six équipes qui disputeront la phase 3 de ces Championnats du Monde. Battre le Brésil, champion olympique en titre, est-il chose impossible ? Non, les joueurs des Pays-Bas en ont d’ailleurs fourni la preuve samedi dernier quand, après avoir perdu le premier set contre Rezende et ses équipiers, ils firent un carton plein en s’adjugeant les trois manches suivantes.

Alors, si pareil exploit a été réalisé par la bande à Gido Vermeulen, pourquoi ne pourrait-il l’être par celle d’Andréa Anastasi ? C’est là entrer dans le monde des rêves et des châteaux que l’on construit par la magie de l’imaginaire, c’est vrai. Mais c’est aussi la grande porte d’entrée du chemin qui mène vers les exploits les plus insensés. Ceux que l’on souhaite de tout coeur à nos représentants.

Pour suivre tous ces matches, Il vous suffira de vous brancher sur le canal de Sporza qui est la seule chaîne de télévision belge qui a à coeur de donner aux amateurs de sport un juste reflet de TOUTE l’actualité sportive dans laquelle sont impliqué(e)s des athlètes de notre pays. Dommage que la RTBF ne suive pas ce très bon exemple mais, avant de lui jeter la pierre, ne serait-il pas bon de se demander si notre Fédération fait bien, avec son maigrelet sens de la communication, ce qu’il faut pour que notre sport soit pris au sérieux par les responsables de nos différents médias ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s