Plus que probablement, nos Red Dragons ne disputeront pas le Final 6 des Championnats du Monde. Ils ont été battus ce vendredi soir en trois sets par les Slovènes et ont perdu là quasi toutes chances, sauf miracle auquel il serait illusoire de croire, de poursuivre leur route après les deux prochains matches qu’uls doivent encore jouer dans le cadre de la phase 2 de la compétition.

Déjà battus en cinq sets par les Slovènes la semaine dernière à Florence par la bande à Kovac, nos compatriotes l’ont été cette fois plus nettement puisqu’ils n’ont pu enlever la moindre manche. Cela dit, les joueurs d’Anastasi ne manqueront pas d’avoir à nouveau des regrets après cette partie au cours de laquelle, dans le premier set, ils menaient 24-22 avant de gâcher deux balles de set et, dans le deuxième, ils sauvèrent bien quatre balles de set avant d’égaliser à 24-24 et de s’incliner, comme dans la manche initiale, sur le score de 26-28.

La partie était jouée car les Slovènes, qui étaient déjà plus qu’agressifs au début de celle-ci, le devinrent encore un peu plus dans le troisième set tandis que les nôtres donnaient alors plus que l’impression de ne plus trop y croire et, encore moins, quand la marque passa très rapidement, beaucoup trop rapidement, de 2-2 à 6-14. A ce moment, Grobelny fut (enfin) appelé au jeu et les échanges se stabilisèrent mais, comme ce fut très souvent le cas durant les deux premiers sets, nos joueurs devaient par trop souvent s’y reprendre à plusieurs fois pour faire le point ou perdaient celui-ci à la première fois que les Slovènes smashaiet après avoir sauvé deux ou trois ballons attaqués par les nôtres. Avec Grobelny, Tuerlinckx monté au jeu pour remplacer Van den Dries qui avait baissé de pied après deux premiers sets très brillants et avec Deroo qui élevait alors son niveau de jeu à celui qu’on lui connaît habituellement, les Belges faisaient jeu égal avec les Slovènes mais ceux-ci ne perdaient rien de leur net avantage acquis en début de set et filaient vers le gain de celui-ci, 19-25, et du match.

Les statistiques soulignent assez cruellement ce qui fit la différence durant ces deux premiers sets qui firent pencher la balance du côté de Urnaut, Cebulj et de Gasparini (moins bon en attaque au premier set mais excellent au service durant toute la partie). Dans le premier set, les Slovènes réalisèrent 17 attaques victorieuses contre 12 pour les nôtres (dont la plus grande partie fut le fait de Bram Van den Dries) tandis que, dans le deuxième, les chiffres furent à peu près les mêmes (19 contre 14).

Tout ne fut pas négatif loin de là puisque nos Red Dragons furent plus efficaces que les Slovènes dans le domaine du bloc (6 contre 4 pour la partie). Cependant, force est de reconnaître que, dans les autres domaines du jeu, que ce soit en défense, en réception (avec un très bon Kovacic au poste de libéro) ou au service, les hommes de Kovac furent supérieurs à nos réprésentants qui, surtout au niveau des services, se montrèrent à nouveau trop inconstants sinon, pour certains, assez inconsistants.

Ce samedi, les nôtres affronteront les Australiens qui, au classement de la poule, comptent une victoire et trois points de moins. A eux de faire en sorte de conserver ce bel avantage qui leur permettra de la sorte de les devancer certainement dans le classement final de ces championnats du monde.

Ce premier jour de l’automne ne fut pas un jour favorable pour nos couleurs nationales puisque notre ancien coach, Vital Heynen, a, à la tête de l’équipe nationale polonaise, connu également la défaite. Des oeuvres de qui ? De l’Argentine que les nôtres avaient défaite lors de la première journée de ces championnats. Une compétition qui tourne au cauchemar pour les Français, à nouveau battus par la Serbie cette fois, et ce, au terme d’une furieuse bataille longue de 5 sets qu’ils ont perdue 18-16 dans le tie-break. Dur dur pour les Coqs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s