La FIVB a publié ce matin le tableau avec le classement provisoire des championnats du monde pour les 18 équipes qui ont terminé la compétition. Très bonne surprise, la Belgique est classée en septième position et non en huitième comme il était permis de le penser suite à la publication du classement des équipes qui avaient terminé la deuxième phase des championnats du monde à la deuxième place dans leur poule respective.

De la sorte, cela signifie que nos Red Dragons sont, avec les Canadiens, considérés comme ayant terminé la compétition à la première place derrière le groupe des 6 équipes qui se disputeront à Turin l’accès au carré d’As d’abord et les médailles ensuite. Cette promotion d’une place est intéressante à souhait car elle vaudra à notre équipe de gagner quelques points supplémentaires dans le ranking de la FIVB qui, même s’il est discutable en soi (du fait de la disparité et de la différence de niveau de différentes des épreuves qui permettent aux équipes de glaner des points), donne toujours une indication assez forte de la place qu’occupent les pays dans la hiérarchie du monde du volley, qu’il soit masculin ou féminin.

Elle est tellement importante cette avancée qu’elle en est quelque peu angoissante tant notre Fédération n’est pas armée, dans son organisation générale et dans son financement du moment, pour répondre aux contraintes auxquelles elle va se trouver exposée pour maintenir, sinon pour tenter d’améliorer, la nouvelle dimension ainsi acquise par notre équipe représentative masculine.

Cela est en fait un de ces problèmes qu’il est heureux de connaître tant il relève beaucoup plus du bonheur d’avoir que de la misère d’être. A cet égard, je ne manquerai évidemment pas de vous relater les principales manifestations de sa maturation et de ses développements.

Pour rester sur le sujet des actuels championnats du monde Messieurs, vous trouverez ci-joint le résultat du tirage au sort auquel il a été procédé ce matin pour établir la composition des deux poules de la phase 3 de la compétition. Dans l’une, on retrouve les Etats-Unis, Qui, dans chacune de ces deux poules, se qualifiera pour le carré final ? La question est posée et, au vu des derniers résultats, laisse très grande ouverte la porte à toutes les spéculations tant, on l’a bien vu pendant ces derniers jours avec certaines des sélections qui se retrouveront à Turin, les équipes victorieuses d’un jour ne sont pas nécesairement celles du lendemain.

Le programme

26.09.2018

Brésil – Russie                                                                                                                                         Italie-Serbie

27.09.2018

USA – Russie                                                                                                                                   Pologne – Serbie

28.09.2018

Brésil – USA                                                                                                                                                 Italie – Pologne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s