Dans le match pour la médaille de bronze, les joueuses des Pays-Bas n’ont pu, face aux Chinoises, opposer que leur désir de bien faire. Cela fut ne fut pas suffisant et cela le fut d’autant moins pour inquiéter les championnes olympiques que ce désir s’amenuisa dès la perte du premier set sur la marque de 25-22. Après cela, le match comptant pour la montée sur la troisième marche du podium (podium qui n’existe d’ailleurs plus dans le protocole de la FIVB) se résuma en une rapide accumulation de points victorieux pour la formation dirigée de forte et experte manière par Lang Ping. La Chine enleva la deuxième manche en 25 minutes, 25-19, et la troisième en 22 minutes, 25-14. On relèvera que Zhu Ting, qui est l’habituelle pourvoyeuse de points pour le team chinois, a été beaucoup moins sollicitée qu’à l’accoutumée et qu’elle ne figure pas parmi le trio des plus grosses scoreuses de l’équipe dont elle est la capitaine. Par contre, la jeune Inggying Li (18 ans), qui n’avait pas été alignée d’entrée de jeu du match disputé la veille contre l’Italie, fit une grosse prestation en signant 20 des 75 points de son équipe.

La finale entre la Serbie et l’Italie donna lieu à un très grand suspense dans la mesure où l’issue du championnat du monde se joua dans le tie-break. Les Italiennes se trouvèrent bien par deux fois au commandement de la partie au niveau des sets mais, à chaque fois, les Serbes revinrent à leur hauteur, et ce, en remportant leurs deux sets de manière plus tranchante que ne l’avaient fait les joueuses de la squadra azzura : 21-25/25-14/23-25/25-19. De plus, avant que ne débute la dernière manche de ce Mondial de grande envergure, il avait été permis de constater à partir de la moitié du quatrième set que Egonu (qui avait marqué jusqu’alors la majorité des 33 points qu’elle réalisa sur l’ensemble de la partie) était complètement au bout du rouleau et que, de l’autre côté, Boskovic (26 pts) et Mihahjlovic (19 pts) s’étaient montrées très performantes.

De fait, si l’on excepte le très bon départ de l’Italie qui mena 0-2 sur les services de Bosetti, les Serbes (re)prirent assez rapidement le commandement des opérations et, grâce à ses deux attaquantes de choc, vinrent s’installer, à 13-11, à proche portée du titre mondial. Les joueuses italiennes ne renonçaient nullement en dépit du fait qu’elles ne pouvaient plus compter sur l’efficacité habituelle d’Egonu, qui payait là, très malheureusement pour elle et ses équipières, le lourd tribu de tous les efforts fournis durant ce (trop) long championnat, et revenaient à 13-12. A ce moment-là se déroula un échange tout à fait exceptionnel au cours duquel les Italiennes eurent par deux fois l’occasion de rétablir l’égalisation mais ce fut la Serbie qui enleva le point 14-12. L’engagement suivant fut également très spectaculaire mais, là aussi, le point revint aux joueuses serbes qui, quelques instants plus tard, pouvaient ainsi lever la coupe du Championnat du Monde 2018 remise par le Président Graça et s’adonner à la célébration de ce très grand et très beau succès.

Le palmarès des Championnats du Monde 2018 s’établit dès lors comme suit:

  1. Serbie
  2. Italie
  3. Chine
  4. Pays-Bas
  5. Etats-Unis
  6. Japon
  7. Brésil
  8. Russie

Un très beau palmarès qui est l’illustration de la montée de nouvelles nations  au sommet de la hiérarchie mondiale du volley-ball féminin et de la corrélation de plus en plus manifeste entre les résultats d’une équipe et le niveau d’efficacité de ses meilleures attaquantes.
Dream Team 2018:
• Outside hitters: Miryam Sylla (Italy), Zhu Ting (China)
• Middle blockers: Yan Ni (China), Milena Rasic (Serbia)
• Opposite: Paola Egonu (Italy)
• Setter: Ofelia Malinov (Italy)
• Libero: Monica De Gennaro (Italy)
• MVP: Tijana Boskovic (Serbia)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s