Les joueuses d’Asterix AVO Beveren ont chuté ce jeudi 1 novembre face aux Anversoises de Zoersel et ne participeront donc pas à la finale de la Coupe de Belgique 2019. Les sempiternelles tenantes de la Coupe ont été battues au bout de quatre sets qui, pour ce qui concerne ceux qu’elles ont perdus, ont été plus que disputés puisqu’ils leur ont filé tous les trois sous le nez  sur la marque de 25-23 tandis qu’elles ont enlevé la deuxième manche de cette partie comptant pour les ¼ de finale de cette compétition sur le score de 18-25.

C’est un véritable coup de tonnerre qui retentit dans le ciel du volley-ball féminin belge tant la domination du club de Beveren a été écrasante au cours de ces dernières années. Pour s’en convaincre, il suffira de rappeler que les joueuses entraînées par le duo Vande Broek/Kris Van Snick ont, depuis 1996, participé, sauf en 1997, à toutes les finales de la Coupe de Belgique et qu’elles les ont remportées à 15 reprises comme ce fut le cas lors des cinq dernières éditions d’affilée. Le palmarès est également très impressionnant du côté de la compétition nationale. En effet, depuis 1998, on retrouve le nom d’Asterix à 18 reprises à l’une des deux premières places des classements du championnat de la première division et on peut également pointer le fait que le club a, durant cette même période, été couronné champion de Belgique à 12 reprises comme ce fut le cas à chaque fois depuis 2014!

Ainsi qu’on peut le constater, le bilan d’Asterix est plus qu’exceptionnel et c’est bien pourquoi son élimination de la Coupe constitue un véritable événement qui fera du bruit auprès de celles et de ceux qui auront la chance d’en être informés.

Cela n’aurait pu être le cas pour celles et ceux qui auraient voulu les connaître à partir du tableau des résultats repris sur le site de la FVWB puisque, à cet endroit et à 10h00 ce vendredi 2 novembre, le seul résultat qu’il était possible de trouver des quatre 1/4 de finale de la Coupe disputés mercredi et/ou jeudi était celui de la rencontre qui opposait l’équipe d’Aubel VBC à Saturnus Michelbeke. On ne peut que regretter ce type de manquements mais à quoi bon le souligner vu que, à en croire certains apôtres, la FVWB serait entrée dans une nouvelle ère de modernité.

A Aubel, devant une belle chambrée, les Liégeoises ont livré une prestation digne d’éloges mais, en dépit de leur vaillance, elles n’étaient toutefois pas de taille pour inquiéter véritablement les Flandriennes et ont été normalement défaites : 15-25/16-25/21-25.

Quant aux deux autres chocs, ils ont vu la victoire des équipes visitées. Autrement dit, Thuismakers Antwerp a écarté le VC Oudegem en trois sets (25-19/25-17/25-18) tandis qu’Hermes Ostende, qui était opposée au VDK Gent, a dû ferrailler pendant les trois premiers sets avant de s’imposer nettement dans la quatrième et dernière manche de ce match : 27-25/25-22/18-25/25-17.

Ceci signifie qu’avec les éliminations d’Asterix, d’Oudegem et de VDK Gent, la finale de la Coupe 2019 ne verra à son affiche aucune des équipes protagonistes des deux dernières éditions d’une épreuve qui gagnerait beaucoup, au niveau de sa crédibilité sportive, à présenter un seul et même réglement pour les femmes et les hommes. Ou, à tout le moins, à avoir un réglement qui serait appliqué de la même manière par les hommes et par les femmes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s