La première édition de la Super Coupe Messieurs, match opposant le tenant du titre national au dernier vainqueur de la Coupe, fut organisée en 1995 . Mise sur pied dans le but de proposer au grand public et aux médias une rencontre mettant aux prises deux des plus grosses équipes du pays, cette épreuve, qui était chaque fois programmée au mois de septembre avant le début du championnat, ne connut jamais grand succès. Sauf à l’une ou l’autre occasion et, notamment, il y a deux ans quand elle eut lieu à Waremme sous les auspices de la Ligue.

La Fédération prit ombrage de cette organisation et, après une année de mise au rencart, la Super Coupe masculine réapparaît cette année avec Top Volley Belgium (dont je vous ai parlé au debut de la semaine) à la manoeuvre et avec l’objectif de faire de ce qui n’était donc qu’une rencontre d’avant-championnat un « event », d’où l’appellation Super Cup », pour attirer du monde et faire rentrer de l’argent au bénéfice des équipes nationales.

Si cet objectif est plus que louable en soi, la manière utilisée par Top Volley Belgium et le nouveau responsable de la compétition nationale, qui n’a pas (encore) l’étoffe pour prendre en juste considération toutes les données pour assumer une pareille tâche,  entre directement en conflit tant avec le concept qui a présidé à l’élaboration de cette épreuve qu’avec le bon agencement du championnat national qui, lui, est mis sur pied par l’EuroMillions Volley League et son expérimenté directeur de compétition qu’est Julien Van Brusselen.

Ainsi s’explique que, pour permettre l’organisation du match de la Super Coupe Messieurs qui opposera dimanche après-midi Greenward Maaseik à Knack Roeselare, le match de championnat entre Axis Guibertin et Greenyard Maaseik qui était programmé pour ce même dimanche a été reporté à une autre date qui est annoncée sur le site de Volley Vlaanderen comme devant se dérouler le 30 décembre alors que se déroule à cette date le League Trophy mis sur pied par l’EuroMillions Volley League. Quant aux Flandriens de Knack Roeselare, l’autre protagoniste annoncé sur l’affiche de la SuperCup, ils devront alors jouer samedi soir contre Tectum Achel dans le Limbourg dans le cadre du championnat et effectuer beaucoup de kilomètres pour rentrer d’abord à Roulers dans la nuit de samedi à dimanche avant de se rendre dimanche en début d’après-midi à Courtrai pour y affronter, à partir de 17 heures, l’équipe de Greenyard Maaseik qui n’aura donc pas joué la veille.

Si vous pensez que les dirigeants et les joueurs des deux équipes qui se trouvent ainsi tout en haut de l’affiche de cette Super Cup masculine ne sont pas heureux, vous êtes dans le bon. Et ils le sont tellement peu qu’il est permis de penser que ce match ne sera qu’une pâle figure de ce que l’affiche, qui ne semble pas être parvenue à la Fédération Wallonie-Bruxelles puisque celle-ci faisait ce jeudi encore la publicité du match Axis Guibertin – Greenyard Maaseik qui n’aura donc pas lieu !(*), laisse entendre à tout qui l’a reçue.

Pour ce qui concerne le match féminin de la Super Cup, qui opposera à partir de 14 heures Asterix Avo à VC Oudegem, il a nécessité, lui aussi, le report des matches de championnat qui impliquaient les deux équipes en question. C’est ainsi que la rencontre entre VC Oudegem et Richa Michelbeke a eu lieu ce jeudi. Elle a été remportée par l’équipe de Sacha Koulberg qui, devant un public moins nombreux que celui qui la suit habituellement, a pris le meilleur en quatre sets sur les joueuses d’Audry Frankart qui ne confirment pas du tout la forte impression qu’elles avaient laissée lors des matches d’avant-championnat.

Quant au programme de ce samedi et de ce dimanche pour les compétitions des deux Ligues, il sera surtout intéressant du côté des dames dans la mesure où la rencontre entre Datovoc Tongeren et Hermes Oostende d’une part et celle entre Lendelede et Interfreight Antwerp d’autre part fourniront de précieuses indications sur la lutte que mènent ces quatre équipes pour atteindre soit le groupe 1 soit le groupe 2 à l’issue de la première phase de cette compétition en forme de batons de chaises.

Enfin, pour terminer sur une note joyeuse et encourageante, je ne peux que vous inviter à vous plonger sur la page facebook du Volley Club Binchois qui parle de l’organisation de la première manche de la Volley Fun Cup, qui est un véritable joyau en matière d’activité destinée aux tout jeunes. Vous y verrez là de la fraîcheur, de l’enthousiasme et des raisons de penser que la route de l’avenir du volley-ball francophone est faite de bien beaux pavements en certains endroits de Wallonie et de Bruxelles. Il y a là, vraiment, de quoi (re)trouver le sourire;-). Ouf !

(*) Cette annonce, qui dénote d’une absence totale de suivi de la compétition nationale par plus d’un des responsables de la FVWB, a été retirée durant la journée de vendredi. Ainsi que les commentaires qui y étaient liés. De la sorte, cela pourra sans doute permettre à d’aucuns de dire que ce qui est écrit ici est un mensonge…..

EUROMILLIONS VOLLEY LEAGUE

Samedi 10 novembre

20h30 Lindemans – VBC Waremme

20h30 Tectum Achel – Knack Roeselare

20h30 Par-Ky Menen – Caruur Gent

20h30 Haasroode Leuven – Amigos Zoersel

LIGUE A DAMES

Jeudi 8 novembre

VC Oudegem – Saturnus Michelbeke : 3-1 (26-24/19-25/25-23/25-18)

Samedi 10 novembre

20h30 Amigos Zoersel – Farciennes

20h30 Datovoc Tongeren – Hermes Oostende

20h30 VDK Gent – Jaraco As

15h00 Lendelede – Interfreight Antwerp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s