Greenyard Maaseik a remporté le premier gros choc de la saison mais n’a pas convaincu. Les champions de Belgique ont certes mené par deux fois au niveau des sets et ont signé un assez net 15-11 dans le tie-break de ce match plus agréable par l’incertitude de son issue que par la virtuosité de ses acteurs mais on ne peut dire que les Limbourgeois aient fait forte impression ce samedi.

Ils enlevèrent la première manche de la partie, comme la dernière, parce qu’ils firent moins de fautes alors que leurs adversaires. Pour le reste, ils ne montrèrent que rarement un niveau de jeu semblable à celui qu’ils avaient l’an dernier. Ils furent d’ailleurs très heureux de ne pas se trouver menés par un set à deux car, pendant toute la troisième manche, et ce, jusqu’à 23-24, les Flandriens, qui avaient plus que souvent mis jusqu’alors les contreurs centraux du team limbourgeois dans le vent, firent la course en tête et comptèrent même jusqu’à 5 points d’avance peu après que, à 7-10, Banks eut opéré dans le team limbourgeois deux changements nécessaires pour le rendre plus performant au bloc et à l’attaque.

Quand les Limbourgeois eurent ainsi assez miraculeusement remonté la pente et enlevé le troisième set sur le score de 26-24, on aurait pu penser qu’ils allaient continuer sur leur lancée mais ce ne fut pas le cas. En effet, sous la conduite de leur excellent passeur polonais Firlej, les Alostois creusèrent rapidement un écart de 7 points , 8-15, qu’ils préservèrent quasi tel jusqu’à la fin de la manche, 18-24, 20-25. Un tie-break était donc nécessaire pour départager les deux teams.

De fait, ce tie-break fut le set le plus disputé et le plus équilibré de la rencontre, les deux équipes prenant l’avantage tour à tour (2-3/4-3/4-5/6-5/8-7). A 8-9, Maaseik connaissait son meilleur moment de la partie et signait un 4-0 qui lui permettait de faire une différence utile avant de s’imposer, non sans contestation de deux décisions arbitrales de la part des Flandriens, sur le score de 15-11. De la sorte, les Limbourgeois remportaient deux points et les troupes de Geert Walravens un seul mais celui-ci pourrait fort bien s’avérer très précieux lors du grand décompte à l’issue du premier tour de la présente compétition.

Pour ce qui concerne les autres rencontres de l’EuroMillions Championship, on épinglera en premier le net succès remporté par Tectum Achel face à Caruur Gand et, en second, le court échec du VBC Waremme à Zoersel où les Liégeois ont mené par deux sets à zéro avant de perdre la troisième manche sur un coup de dés, 27-25, et la quatrième également par le plus mince des écarts, 25-23.  Enfin, on notera également avec plaisir le très bon comportement des joueurs d’Axis Guibertin à Roulers où ils firent souvent mieux que se défendre. Les hommes du Président Caprasse ont certes perdu la rencontre en trois sets mais le score de deux de ceux-ci sont là pour indiquer qu’ils valent mieux que la dernière place qu’ils occupent pour l’heure au classement.

Haasrode Leuven – Par-Ky Menen : 1-3 (13-25/25-18/24-26/19-25)

Caruur Gent – Tectum Achel : 0-3 (24-26/21-25/23-25)

Amigos Zoersel – VBC Waremme : 3-2 (15-25/ 22-25/27-25/ 25-23/15-10)

Knack Roeselare – Axis Guibertin : 3-0 (26-24/25-18/25-22)

Greenyard Maaseik – Lindemans Aalst : 3-2 (25-21/22/25, 26/24, 20/25, 15/11)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s