La FIVB a publié il y a quelques jours le dernier état des rankings mondiaux qu’elle a établis à l’issue des Championnats du Monde. Cette publication mérite un court commentaire.

Jusqu’à l’année dernière, l’établissement du positionnement mondial des équipes nationales Dames et Messieurs était obtenu par l’addition des points qu’elles avaient remportés en fonction de leur classement dans le cadre des épreuves suivantes : Word League ou Grand Prix 2017 , Jeux Olympiques 2016, World Cup 2015 (qui est une épreuve de qualification pour les Jeux Olympiques 2016 et où l’Europe n’a pu présenter que deux équipes), Championnats du Monde 2014.

Cette année, la grille de référence des résultats pris en considération n’a guère évolué puisque, par rapport à celle de 2017, la grille 2018 tient toujours compte des trois premières épreuves énoncées ci-avant tandis que les résultats du Championnat du Monde de 2018 ont remplacé ceux de 2014.

Si ce dernier changement opéré dans la grille de référence n’est que normal, on ne peut que s’étonner de constater que les résultats de la World League et ceux du Grand Prix 2017 n’ont pas cédé la place aux résultats de la Volley Nations League (VNL) 2018 dans la mesure même où cette épreuve, qui est faite sur invitation autant que la World League et le Grand Prix étaient également une épreuve faite sur “désignation préférentielle” lorqu’elle avait été instaurée, se veut la compétition phare de la FIVB en dehors des Championnats du Monde et du tournoi olympique.

Cela étant rapporté pour se rendre compte que la FIVB a encore assez bien à balayer devant sa porte pour que ses rankings rendent fidèlement compte de la valeur des résultats obtenus par chacune des équipes nationales dans les plus grandes épreuves organisées dans le monde, que disent ces derniers tableaux ?

Chez les dames, tout en haut du classement, la Serbie détrône la Chine qu’elle devance de deux petits points (322/320), et ce, grâce à sa première place et aux 100 points obtenus lors des Championnats du monde. La Serbie aurait-elle encore occupé la première place du classement si les résultats de la Volley Nations League 2018, où la Chine a terminé troisième et la Serbie cinquième, avaient été pris en compte? Non, dans ce cas-là, la Chine serait restée première et aurait devancé la Serbie de 2 points. Comme quoi il est bien vrai que certaines petites causes peuvent avoir certains petits effets.

Et nos Yellow Yigers ? Elles rétrogradent de trois places et, avec 42 points, occupent aujourd’hui le 19ème rang, derrière le Canada (44 points) et juste devant le Kenya (37 points). Quand on sait qu’elles sont devancées par des équipes comme la République de Corée (9ème), la République Dominicaine (10 ème), Thaïlande (14ème) qu’elles ont battues dans le cadre de la VNL 2018, on mesure bien là l’effet désastreux qu’a eu pour leur classement le fait de n’avoir pu prendre part aux Championnats du Monde au Japon.

Quant à nos Red Dragons, ils ont progressé. De très belle façon puisqu’ils sont aujourd’hui logés au 12ème rang de la hiérarchie mondiale. Cette progression est due à leur très belle dixième place aux derniers Championnats du Monde. Ils sont là, avec leurs 80 points, juste derrière les tout grands (Brésil, USA, Italie, Pologne, Russie, Canada, Argentine, Iran, France, Serbie, Japon) mais, ce, en ayant bénéficié du fait qu’ils ont pu conserver les 34 points qu’ils avaient acquis l’an dernier dans le cadre de la World League, points qu’ils n’auraient d’ailleurs pu défendre cette année du fait qu’ils avaient été éliminés, très injustement au demeurant, de la carte des 16 pays invités à prendre part à la VNL 2018.

Comme quoi, ici aussi, il y a belle matière à discussion quant à la teneur des rankings de la FIVB et à la valeur sportive qu’il convient de leur accorder.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s