La rencontre entre Knack Roeselare et Zenit Kazan n’a pas tenu toutes ses promesses dans la mesure où, de part et d’autre, les coaches n’alignèrent pas leur équipe majeure dès l’entame des échanges. Du côté belge, Tuerlinckx était mis au repos en prévision de l’affrontement qui aura lieu samedi entre Greenyard Maaseik et Knack Roeselare dans le cadre des demi-finales de la Coupe de Belgique tandis que, du côté russe, le coach-adjoint ne faisait pas appel à Anderson, Mikhaijlov et Butko.

De fait, il n’y eut jamais match si ce n’est dans le final du troisième set. Jusqu’alors, les deux teams s’étaient partagé les points et les deux sets. Dans le premier, les Russes l’avaient emporté sans guère forcer leur(s) talent(s) (18-25) et, dans le deuxième, le jeune Lou Kindt (20 ans) avait entraîné ses équipiers à faire aussi bien que lui et, de la sorte, le team flandrien avait pris la mesure d’une formation russe qui jouait les mains dans les poches (25-20). Dans la troisième manche, la salle, bien garnie mais assez somnolente, s’échauffa et se mit à vibrer quand, alors que les Russes avaient compté 6 points d’avance à 9-15, les Flandriens parvinrent à égaliser à 16-16 et à garder le contact avec leurs prestigieux adversaires jusqu’à 23-23. Dans les derniers points de cette manche, le coach-adjoint russe fit alors monter au jeu les trois titulaires précités et le set bascula en faveur de Zenit (23-25) malgré les beaux efforts de Kindt, Verhanneman, Coolman et Van Hirtum. Au quatrième set, le coach-adjoint russe remit sur le terrain son six de début de match et celui-ci creusa rapidement un net avantage de 5 points. Les Flandriens parvinrent bien à revenir à 8-7 mais Spiridinov et Alekseev à l’attaque et Ngapeth au service firent alors une nouvelle différence significative: 19-25.

On retiendra de cette partie qui ne donna jamais l’impression d’être un match avec un réel enjeu la belle prestation du libéro russe Krotkov ainsi que celle de Lou Kindt qui effectua de très solides attaques dans les deuxième et troisième sets. Pour sa part, Ngapeth fut souvent sollicité à l’attaque et, s’il ne se montra guère tranchant dans ce domaine, il fut à nouveau très percutant au service où il réalisa pas moins de 8 aces !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s