Comme prévu, la rencontre entre Greenyard Maaseik et Knack Roeselare a été un match plus que vivant, un véritable match de Coupe, haletant et plein de suspense.

En vérité, durant les quatre premiers sets de la partie, les hommes de Steven Vanmedegaele, qui jouaient sans Tuerlinckx et dans la composition qui termina le match de jeudi contre Zenit Kazan (avec Kindt comme opposite et Van Hirtum en opposition avec Verhanneman), tentèrent, avec beaucoup de pugnacité, d’enlever les deux sets qui leur auraient permis d’éviter le Golden set qui est assez souvent une loterie on le sait.

Après avoir gagné la première manche sur la marque de 22-25 en mettant à profit les nombreux services ratés (20 au total de la rencontre) de l’équipe limbourgeoise au sein de laquelle Pupart et Maan étaient loin d’vaoir le même taux de réussite que mardi contre les champions de Pologne, les Flandriens étaient sur la bonne voie pour réaliser leur plan quand ils menaient 23-24 dans le deuxième set. Les Limbourgeois réussirent à égaliser, tant dans les points d’abord que dans les sets ensuite, mais ce ne fut pas sans mal puisqu’ils n’y parvinrent qu’à leur sixième balle de set: 31-29.

Cela ne découragea pas les joueurs de Roulers qui reprirent le commandement des opérations dans la manche suivante: 9-12/13-15/19-20. Sous l’emprise de Tammemma et de Cox, auteur d’une grande prestation (34 points) en dépit de 4 services ratés, le team imbourgeois connaissait alors un excellent moment et faisait un 6-1 qui lui permettait de garder la tête hors de l’eau. La quatrième manche fut à l’image de la précédente, Roulers étant en tête au marquoir jusqu’à 12-14, quand Grozdanov et Cox firent la différence en faveur de leur équipe, 15-14. A 17-16, Maaseik donnait un nouveau coup de rein, 20-16, et, grâce à Maan et Cox, s’imposait 25-20.

Le plus dur avait été fait pour les Limbourgeois mais rien n’était gagné pour autant pour eux. Pour ce faire, il devaient encore remporter le fameux Golden Set qui avait fait l’objet d’une (petite) polémique entre les deux équipes par la faute d’une erreur commise dans les coulisses de Volley Belgium.

De fait, le Golden set ne donna pas lieu à une grande empoignade tant les Flandriens, avec un excellent trio Kindt-Verhannema-Van Hirtum, le dominèrent depuis le premier point jusqu’au dernier, et ce, en prenant tout de suite une avance qui ne cessa de s’accroître : 1-4/3-7/5-10/6-11 pour s’élever finalement à huit points par la grâce d’une ace de Van Hirtum.

Les meilleurs du jour l’ont emporté on ne peut plus méritoirement et seront donc en mesure de défendre leur trophée le 10 février prochain à Anvers contre Lindemans Alost qui a battu Par-Ky Menen en trois sets ( 27-25/25-23/19-25/25-14).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s