Grâce à Kris Van Snick, que je remercie ici, j’ai appris hier le « solide groupe » dans lequel nos Yellow Tigers sont versées pour disputer, du 2 au 4 août, le premier tour de qualification pour les Jeux Olympiques de 2020. Cela étant, histoire de bien comprendre comment sera élaboré, tant chez les hommes que chez les femmes, le tableau des douze équipes qui prendront part aux Jeux de Tokyo, il faut avoir bien en tête les quelques éléments d’information suivants.

1°) le pays hôte, le Japon, a ses deux équipes qui sont qualifiées d’office, l’une chez les femmes et l’autre chez les hommes.

2°) il y a tout d’abord, la mise sur pied de tournois intercontinentaux qui, organisés en même temps en 2019 chez les dames et en même temps en 2019 chez les hommes, seront au nombre de 6. chacun d’eux comptera 4 équipes réparties selon une grille que vous trouverez en cliquant sur le lien qui suit et en fonction de leur classement dans le ranking FIVB tel qu’établi au 1 janvier 2019.

http://www.fivb.org/en/volleyball/FINAL_2018_09_23_Tokyo2020_QualificationSystem_Volleyball_eng.pdf

Ceci signifie que les Yellow Tigers, qui sont classées à la 19ème place dans le ranking de la FIVB mais qui, dans le cas présent, sont 18èmes étant donné que le Japon est retiré de la liste, joueront contre les 6èmes, 7èmes et 18èmes classées, c’est-à-dire les Pays-Bas, l’Italie et le Kenya.

Pour ce qui concerne les Red Dragons, qui sont classés à la 12ème place dans le ranking de la FIVB (cf un billet que j’ai développé sur ce sujet il y a deux mois) mais qui, du fait du retrait du Japon de la liste, sont 11èmes, ils joueront, quant à eux, contre les 2èmes, 14èmes et 23èmes, c’est-à-dire contre les USA, les Pays-Bas et la Corée du Sud ou Puerto Rico, ces deux derniers pays comptant le même nombre de points.

Un chose est à retenir, seule l’équipe victorieuse de ces 6 tournois intercontinentaux est qualifiée directement pour les Jeux de Tokyo. Et, de toute évidence, la tâche des Yellow Tigers sera nettement plus ardue que celle des Red Dragons tant il est vrai que, à la différence des Red Dragons, elles auront à affronter non pas une seule équipe de calibre mondial mais bien deux, l’Italie et les Pays-Bas.

3°) pour ce qui concerne les cinq autres places du tournoi olympique, elles seront attribuées à chaque équipe victorieuse d’un des cinq tournois qui, au mois de janvier 2019, seront organisés au niveau de chaque Confédération de la FIVB et qui réuniront, dans chacun d’eux, les équipes (combien, je l’ignore) les mieux classées au ranking de la FIVB restant toujours en compétition pour l’attribution de ce dernier sésame.

Ainsi, vous savez, avant bien d’autres, comment les choses se présentent pour nos deux équipes nationales en matière de conditions de participer aux Jeux de Tokyo 2020. Même si les chances de voir (une de) nos équipes faire partie de la délégation belge qui se rendra dans la capitale japonaise pour ce grand rassemblement olympique sont, il faut le dire, assez mainces, elles n’en existent pas moins. Et doivent nous encourager à nous faire plus supporters que jamais tant de nos Yellow Tigers que de nos Red Dragons.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s