A l’issue de la journée de samedi, les équipes qui, au niveau de l’EuroMillions Championship, avaient fait la bonne affaire du jour étaient Caruur Gand, Tectum Achel et Amigos Zoersel qui avaient réussi à enlever respectivement 3, 2 et 1 points et qui, de ce fait, étaient, pour les deux premières citées, revenues à hauteur du VBC Waremme au classement. Ce n’était pas le scénario idéal pour l’équipe liégeoise, qui devait affronter les champions de Belgique sur leur terrain ce dimanche, mais c’était sans compter sur sa vaillance et la bonne forme qu’elle affiche depuis le début des matches-retour de la première phase de la compétition.

En montant sur le terrain, les Liégeois savaient qu’ils n’avaient rien à perdre face aux Limbourgeois et, mieux encore, étaient convaincus qu’ils avaient beaucoup à gagner à l’occasion de cette confrontation. Dès l’entame du match, on put se rendre compte qu’ils étaient animés du meilleur état d’esprit qu’il était possible d’avoir dans pareille circonstance. Comme, de plus, Jelle Banks, le coach de Greenyard Maaseik, avait cru malin de ne pas aligner son équipe de base pour commencer la partie, celle-ci fut équilibrée dès le départ et cela permit incontestablement aux Liégeois de se dire qu’ils avaient là un beau coup à jouer.

Certes, fléchissant quelque peu sur la fin de la première manche, ils perdaient celle-ci sur la score de 25-21. Dans le set suivant, les Limbourgeois menaient encore plus souvent qu’à leur tour et comptaient même 4 points d’avance à 17-13. L’introduction d’Oliveira fut salutaire pour l’équipe drivée par Barca-Cysique et Frédéric Servotte. Elle se mit ainsi à grapiller des points utiles en mettant pleinement à profit le fait que Maan montrait vraiment très peu d’entrain et Van Heyste peu d’inspiration dans la distribution du jeu. A 20-17, après que Tammema eût raté un nouveau service (il en a raté sept à lui seul ce dimanche), Waremme connut une belle période et se posta à 20-21 grâce à Oliveira, Novljan et Coosemans (excellent tout au long du match). La rencontre gagna en intensité et, à 22-22, Predius transperça Dronkers de deux services tendus. Le trou était creusé et Abinet parachevait le travail à 23-24. Les Limbourgeois prenaient alors le match plus au sérieux et, toujours avec une équipe qui manquait de réception et d’envie de jouer, donnèrent l’impression pendant ce set qu’ils pouvaient peut-être bien gagner sans trop devoir pousser sur l’accélérateur. A 14-12, ils signaient un net 8-2. Par l’entremise de Novljan et d’Oliveira, Waremme resserrait les boulons mais ne pouvait empêcher les locaux de faire 25-19. Quand, au début de la manche suivante, Waremme mena 3-7, J.Banks comprit qu’il était peut-être temps d’aligner son équipe de base et fit monter ainsi Blankenau, Grozdanov et Baeten. C’était nécessaire mais cela ne fut pas suffisant car Waremme continuait à se montrer meilleur que Maaseik tant au service qu’en réception. Les Liégeois prenaient de plus en plus confiance en eux tandis que leurs adversaires ne parvenaient pas à reproduire le jeu brillant dont ils sont capables et qui leur aurait été nécessaire pour s’imposer. C’est donc somme toute assez logiquement que les visiteurs empochèrent le quatrième set après avoir dominé les derniers échanges, 22-25, et qu’ils firent jeu égal dans le tie-break avec les Limbourgeois qui, pourtant, jouaient de mieux en mieux.

La fin de la rencontre fut épique à souhait, chaque équipe se mettant en situation de l’emporter mais ne pouvant conclure. A ce jeu, Maaseik compta bien cinq balles de match mais, de l’autre côté du filet, Abinet fit alors des miracles, permettant de la sorte à son équipe, portée par un enthousiasme qui faisait plaisir à voir, de s’imposer finalement 21-23. Et, ce, à la plus grande joie de tout le camp liégeois qui saluait là le septième succès d’affilée d’une équipe qui a mérité amplement la victoire pour l’avoir plus voulue que J.Banks et ses boys qui ont eu le tort de ne pas avoir pris assez au sérieux leurs adversaires du jour.

Grâce à ces deux points arrachés de haute lutte, les Liégeois occupent la cinquième place du classement et comptent aujourd’hui 20 points, soit deux de plus que Tectum Achel et Caruur Gand (que les Liégeois rencontreront samedi prochain à l’occasion de leur dernier match de la première phase du championnat). De la sorte, ils sont en excellente position pour terminer celle-ci à l’une des six premières places du classement. Ce qui voudrait dire qu’ils joueraient la suite du championnat en compagnie des Grands.

Quant à l’autre match de match, qui devait être le gros match du week-end mais qui se voit chiper la vedette des titres par l’exploit du VBC Waremme, il a vu une domination constante des joueurs de Roulers sur une formation de Lindemans Alost qui ne fut jamais en mesure d’inquiéter les tenants de la Coupe, leurs vainqueurs de la semaine passée. Le score de la partie est là pour attester qu’il n’y eut pas grande bataille : 25-20, 25-19, 25-16. De ce fait, à deux matches de la fin du premier tour du championnat, les positions sont les suivantes en tête du classement.

  1. Knack Roulers 16 14 2 45 12 42
  2. Greenyard Maaseik 16 14 2 44 12 41
  3. Lindemans Alost 16 12 4 42 18 39
  4. Par Ky Menen
  5. VBC Waremme 16 8 8 23 34 20
  6. Tectum Achel 16 7 9 25 37 18
  7. Caruur Gand 16 6 10 24 34 18
  8. Amigos Zoersel 16 5 11 28 39 17

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s