Tandis que le championnat de l’EuroMillions Volley League vient de tourner ce week-end la dernière page de la première première phase de son déroulement, la Ligue A Dames n’en est pas encore là puisque les équipes féminines doivent encore disputer deux rencontres avant d’en arriver au stade où sont les équipes masculines aujourd’hui. Quand on sait que la deuxième phase de l’EuroMillions Championship débutera ce prochain week-end, on réalise immédiatement qu’il y a là une réelle difficulté de lisibilité pour qui ne s’intéresse pas de très près à la marche des équipes qui représentent l’élite de notre volley-ball national.

La difficulté devient plus grande encore quand il s’agit d’expliquer comment, après la première phase de ces deux compétitions, celles-ci vont évoluer. En effet, les cheminements des équipes sont tout à fait différents selon les deux championnats. Ils le sont tellement que je me contenterai d’évoquer ici les grands traits qui les caractérisent.

Chez les Messieurs, il y a tout d’abord, pour les huit équipes qui sont aujourd’hui classées derrière Greenyard Maaseik et Knack Roulers, un stade que l’on peut qualifier de nouvelle sélection. Tandis que, dans un premier groupe, Lindemans Alost et Par Ky Menin (qui a joué dimanche à Mont-St-Guibert avec une équipe qui n’avait rien à voir du tout avec son équipe habituelle!) rencontreront respectivement Tectum Achel et Caruur Gand en match aller et retour pour savoir qui sera appelé à rejoindre Maaseik et Roulers pour disputer alors le Final 4 déterminant pour qualifier les deux Grands qui se disputeront le titre dans le Final 2, VBC Waremme et Amigos Zoersel affronteront respectivement, toujours en match aller et retour, Axis Guibertin et Haasrode Leuven. Les enjeux de ces rencontres du deuxième groupe ne sont pas minces non plus. En effet, si les vainqueurs seront ainsi qualifiés pour rejoindre les perdants des deux affrontements du groupe 1 pour disputer alors la poule qui aura une place européenne pour enjeu, les deux perdants du groupe 2 se verront versés dans la poule dite playdown où il s’agira pour elles de gagner en premier lieu trois de leurs confrontations afin d’assurer leur maintien au niveau de l’EuroMillions Championship.

Et chez les Dames ? Les chemins qu’il s’agira d’emprunter avant d’arriver à la fin du championnat ne sont guère moins tortueux. Pour les quatre équipes qui termineront la première phase de la compétition en tête du classement, ce sera simple. A quatre, elles disputeront un tournoi, la Poule A, qui servira à dégager les deux équipes qui, comme chez les Messieurs, se disputeront le titre à la faveur d’unFinal 2. Quant aux huit autres équipes, elles seront réparties en deux poules de 4 selon une clé qui, pour faciliter la tâche de celles et de ceux qui chercheraient à savoir comment cela va se passer, ne se trouve pas sur le site de Volley Belgium. De ces deux groupes de 4 équipes, les vainqueurs seront appelés à se rencontrer pour savoir qui affrontera l’équipe qui aura terminé la Poule A en quatrième position avec pour enjeu un ticket européen. Par contre, les perdants de ces deux groupes de 4 auront, comme chez les Hommes, à s’affronter pour savoir qui descendra. Pour autant bien entendu qu’il n’y ait pas de fusion entre clubs ou de disparition de l’une ou l’autre équipe à l’issue de la compétition….

Voilà, j’ai fait mon chemin de croix. Ce tableau n’a pas pour ambition d’être parfait mais il a une double vocation. La première est de vous permettre de vous y retrouver un peu mieux dans tous ces matches qui vont avoir lieu au cours de ces prochaines semaines tant en EuroMillions Championship qu’en Ligue A Dames. Et je serais très heureux si cela était le cas.

La seconde est de susciter la réflexion sur la grande nécessité qu’il y a, du moins tel est mon avis, de simplifier ces différentes formules qui sont mises aujourd’hui sur pied dans le but de rendre les deux championnats aussi profitables que possible pour les clubs mais qui, du fait de leur complexité et de leur manque de ressemblance, ne donnent pas de notre sport une image qui soit particulièrement attractive.

Tant que les deux championnats auront un nombre d’équipes qui ne sera pas le même et tant qu’il n’y aura pas de plus grande concertation entre les deux Ligues qui, sous la houlette de Volley Belgium, « gèrent » les deux championnats , une pareille révision ne sera guère aisée. Mais, dans l’attente de ce moment proche où la Ligue A Dames se jouera également à dix équipes, il n’est pas interdit d’espérer que des tentatives seront menées de part et d’autre pour rendre nos championnats plus compréhensibles par tout un chacun du monde du volley-ball. Et plus encore, bien évidemment, par qui ne connaît pas encore notre sport.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s