Les Young Red Dragons U17 sont actuellement en Ukraine. Ils disputent là, depuis ce jeudi, un des cinq tournois qualificatifs pour la phase finale des championnats d’Europe de cette catégorie qui se déroulera durant l’été prochain à Sofia en Bulgarie. Ils ont été versés dans une poule où ils sont appelés à affronter la France, l’Israël et l’Ukraine.

Le principe de cette compétition est connu. Les cinq vainqueurs des tournois sont qualifiés directement pour la phase finale où, avec le titre européen pour enjeu, ils retrouveront alors l’équipe du pays organisateur, la Bulgarie, ainsi que les deux équipes qui auront été les deux meilleures secondes classées des cinq tournois actuellement en cours de déroulement.

En fait, les choses ne se présentent pas au mieux pour nos représentants. En effet, jeudi, ils ont été littéralement laminés par les Français. Ceux-ci l’ont emporté en moins d’une heure de jeu et le score des trois sets traduit mieux que de longs commentaires la domination de l’équipe tricolore au sein de laquelle le jeune Nathan Canovas s’est particulièrement mis en évidence : 25-15/25-14/25-18.

Hier, la formation représentative de Volley Belgium, qui ne comprend aucun élément de la sélection de la FVWB, affrontait la sélection nationale d’Israël. Nos jeunes Red Dragons firent mieux que la veille puisqu’ils s’imposèrent sur le score de trois sets à zéro : 25-18/25-18/25-23. Dans chacun des sets, le jeu fut équilibré jusqu’aux abords des 10 points, moments à partir desquels les jeunes gars de Wim De Boeck prirent plus résolument la conduite des opérations. On notera au passage la belle prestation de Ferre Reggers qui, avec 25 points à son actif, fut le principal réalisateur des Young Red Dragons.

Tantôt, à 17 heures (heure locale), nos compatriotes seront opposés aux Ukrainiens qui, de leur côté, n’ont disputé qu’une seule rencontre jusqu’à présent (la CEV semble éprouver toujours beaucoup de peine à faire en sorte que chaque équipe soit logée à la même enseigne dans le cadre de ses organisations). Les Ukrainiens ont battu les Israëliens par trois sets à zéro également : 25-14/25-23/25-15. Comme il est permis de le constater, les Ukrainiens ont réalisé un score qui est un fifrelin meilleur que celui des Young Red Dragons face aux mêmes Israëliens. Toutefois, on sait que pareille comparaison n’est rien d’autre qu’une simple indication.

C’est bien pourquoi on peut toujours espérer que nos jeunes boys connaîtront tout à l’heure l’état de grâce et qu’ils réaliseront alors un résultat tel qu’ils seront encore qualifiables pour la phase finale des Championnats d’Europe.

L’espoir, qui peut soulever des montagnes, ne fait-il pas vivre?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s