Ce samedi soir, à partir de 20h30, les joueurs de Knack Roulers et de Greenyard Maaseik se retrouveront face à face. Pour la troisième fois en huit jours. Avec pour enjeu un deuxième succès dans ce Final 2 qui est, on le sait, décisif pour le titre puisque sera appelée à inscrire son nom sur les tablettes des champions de Belgique l’équipe qui, la première, remportera trois victoires dans cette compétition au sommet

La partie se déroulera dans la salle dite Schierveld de Roulers et l’indécision est grande avant ce nouveau choc pour savoir qui l’emportera. Les Flandriens avaient été battus à domicile il y a huit jours au terme d’une confrontation qui avait vu les Limbourgeois effectuer une remontée fantastique dans le final du tie-break mais, ce mercredi, ils ont opportunément redressé la situation en allant vaincre leurs adversaires sur leur terrain. En cinq sets également.

Les chiffres sont là qui indiquent que les deux équipes sont cette année de force assez égale et le film des deux derniers chocs nous montre que ce qui fait la différence entre elles tient à très peu de chose : le moindre rendement d’un pion majeur (Tuerlinckx il y a huit jours, Maan mercredi dernier), un court moment de déconcentration (Maaseik qui rate trois services d’affilée dans la finale du troisième set du match de mercredi) ou, encore, l’un ou l’autre petit pépin de jeu qui entraîne, contre toute attente, la perte d’un point ou d’un équilibre au marquoir.

Bref, comme rarement ce fut le cas au cours de ces 24 dernières années – il y a effectivement bientôt un quart de siècle que les deux teams se partagent le titre – l’incertitude est on ne peut plus grande en ce qui concerne l’issue de la rencontre de ce samedi et celle, finale, de ce bras de fer entre les deux Grands du volley-ball belge masculin. On ne peut que s’en réjouir.

Ce troisième duel du Final 2 de l’EuroMillions Volleyball League ne sera toutefois pas la seule raison pour laquelle la presse qui s’intéresse au volley-ball se déplacera à Roulers. En effet, si mes informations sont bonnes, les journalistes concernés par le rayonnement du volley-ball belge ont été invités par les dirigeants de l’EuroMillions Volleyball League à une réunion qui porterait sur l’état des relations entre deux pôles, la Fédération et la Ligue. Celles-ci sont très dégradées depuis que, cela s’est passé il y a cinq semaines, les dirigeants de Volley Belgium ont, sans consultation aucune, pris des décisions qui indiquaient on ne peut plus clairement qu’ils tenaient désormais la Ligue et ses composantes, c’est-à-dire les clubs qui cherchent à doter le championnat qui est le leur d’un cadre de gestion et de normes de fonctionnement dignes du statut que la FIVB s’attache à donner au volley-ball de haut niveau, pour crottes de souris.

Que vont annoncer Philippe Boone, Marc Spaenjers et les têtes dirigeantes des clubs qui constituent la pointe visible de notre volley-ball masculin au plan national ? Le secret est bien gardé et ceci veut déjà dire beaucoup. Il n’y a cependant plus tellement de temps à attendre pour en connaître la teneur. Patience donc….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s