Après un début de partie où les locaux prennent le large jusqu’à compter 6 points d’avance à 11-5, les Flandriens commencent à trouver leurs marques et reviennent à 11-8. Sous l’impulsion de Maan , de Baetens et de Grozdanov, les Limbourgeois prennent les échanges suivants à leur compte et creusent à nouveau un bel écart, 16-9. A partir de ce moment, Verhanneman sort de sa coquille et, bien aidé par Fasteland, il ramène son team à l’égalité 20-20. Maaseik se maintient en tête du marquoir mais ne donne plus la même impression d’aisance qu’au début du match. A 24-23, le coach de l’année, J.Banks, commet à nouveau l’erreur de faire appel à Van Heyst pour cette première balle de set et, comme d’habitude, ce dernier met son service dans le filet. Par la suite, les locaux ont encore 5 balles de set mais, commettant encore 2 fautes au service, ne peuvent conclure. Comme Cox n’est pas aussi efficace que de coutume, ce qui devait arriver arriva. Grâce à Fasteland, Knack Roulers fait 33-34 avant de conclure 33-35.

Le début de la deuxième manche voit les visités se porter au commandement et prendre trois points d’avance à 9-6. Les Flandriens reviennent dans le parcours 12-12 avant de concéder de nouveau un écart de 3 points, 15-12. Knack reste tenace et, sous l’impulsion de Verhanneman qui se montre très efficace, refait cet handicap avant de prendre l’avance à son tour grâce à un ace de Tuerlinckx et à une nouvelle faute de Cox qui n’est pas bien dans ses souliers ce mercredi: 15-17. Avec Maan et Grozdanov en évidence, Maaseik égalise à 21-21. Joël Banks fait alors à nouveau appel à un jeunot, Peeters, pour livrer et il rate. Il ne sera pas le seul à être dans le cas car, entre 19-18 et 23-23, ils furent quatre dans l’équipe limbourgeois à rater leur service!!! Les locaux repoussaient bien deux balles de set mais Maan commettait une faute à 25-26 et permettait ainsi à Knack Roulers de se positionner idéalement pour la suite de la partie.

Malgré un service raté de Grozdanov pour entamer le troisième set, Maan et ses équipiers se ruent à l’assaut de leurs adversaires et additionnent les points les uns après les autres : 5-1, 7-3. Cox semble avoir repris des couleurs et le moteur limbourgeois tourne à meilleur régime: 11-5, 15-8. A 17-10, Knack Roulers marque alors 3 points d’affilée. Le scénario des deux sets précédents va-t-il se répéter ? Non car Maan par deux fois et Cox ensuite s’imposent au filet: 20-13. Les Limbourgeois commettent moins d’erreurs et cela se traduit au marquoir par un 25-17 qui permet aux locaux de rester dans le match et de continuer à croire en leurs chances de remporter le titre ce mercredi.

Le début de la quatrième manche est très équilibré. Maaseik compte bien un ou deux points d’avance 5-3, 7-5 mais Roulers ne lâche rien: 7-8. Cox connaît à ce moment-là une belle période et signe trois points qui valent aux Limbourgeois de mener 10-8. Les deux teams rivalisent d’efficacité et il en résulte un grand partage de points : 13-11 mais Tuerlinckx se fait de plus en plus intenable au filet et ramène les siens à l’égalité : 14-14, 16-16. Maaseik prend bien de ci de là un avantage de 2 points mais ne peut empêcher les visiteurs de revenir à leur hauteur et même de prendre l’avance 21-22 grâce à un ace de Fasteland. A 22-23, avec Grozdanov et Cox en évidence, Maaseik reprend l’avantage avant de faire 25-23. Le match va donc se jouer dans le tie-break. Et peut-être le titre aussi donc.

Les Limbourgeois entament ce cinquième set sur les chapeaux de roue. Grozdanov se distingue au service avec deux aces à son actif et Cox avec deux attaques au sien : 5-1. Mais les Flandriens sont superbes de volonté et de sang-froid. Et, parmi eux, Tuerlinckx montre l’exemple en grand capitaine qu’il est. De fait, il va éclabousser de sa classe toute cette tranche de tie-break en marquant pas moins de 7 points pour les siens de 6-4 à 11-13. Baetens ramène bien le score à 12-13 mais Verhanneman que l’on avait moins vu depuis la fin du deuxième set met le team flandrien en “winning position”. Ce qu’il fait d’ailleurs sur une belle action d’un Fasteland qui aura été l’auteur d’une très belle prestation.

Le titre se jouera donc samedi prochain à Roulers mais, même si le team de Roulers mérite sa victoire pour s’être montré beaucoup plus régulier et autrement plus ardent qu’il ne l’avait été mercredi dernier, les supporters de Maaseik ne manqueront pas de se dire que leur équipe a sans doute raté l’occasion de rafler la mise, tant ce mercredi que mercredi passé, par la faute d’un trop grand nombre de services ratés dans les moments décisifs de ces deux rencontres. Ainsi va le volley ….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s