C’est hier, lundi 13 mai à Namur, que l’Association Interprovinciale du Sport Francophone (AISF) a dévoilé aux représentants des partis politiques francophones qui se présentent aux élections du 26 mai prochain les propositions qu’elle a, sous la forme d’un cahier dit de revendications, formulées à partir d’une consultation faite en interne. Vous trouverez ci-après le lien qui vous permettra de prendre connaissance du contenu de ce document.

Même si plusieurs de ces revendications sont écrites de manière fort absconse et si, assez étonnamment, il y manque encore pas mal de pages sur des sujets plus qu’importants (gouvernance du monde sportif francophone du niveau des clubs à celui des fédérations nationales, distinction à opérer entre activités sportives à vocation de développement sportif et activités sportives ayant fonction de simple divertissement, aides aux clubs formateurs de jeunes athlètes, statut des moniteurs et entraîneurs, répartition entre Wallonie et Bruxelles des moyens financiers alloués au sport en Communauté française, accès des entités sportives provinciales et régionale aux subsides de la Communauté française, problématique de la fiscalité et de la perception des cotisations sociales des athlètes professionnel(le)s, le financement aujourd’hui éclaté des infrastructures sportives,…), on ne peut que se réjouir de voir l’AISF sortir ainsi du bois.

Et se faire de la sorte, même si ce cahier de revendications est loin de constituer un document ayant grande force d’adhésion, plus le porte-voix de celles et de ceux qui, depuis une bonne vingtaine d’années, peuvent se considérer comme les mal doté(e)s des politiques menées de manière disparate par les différentes Autorités qui ont été aux affaires aussi bien en Communauté française que dans les deux Régions  composant celle-ci.

L’AISF sera-t-elle entendue ? Une fois les élections passées, viendront les moments qui permettront de voir quel sort sera réservé à cet ensemble de revendications. La vigilance reste donc de mise. Tant il faut croire que les propositions contenues dans ce document ne sont pas faites pour rester à l’état de doux rêves mais bien pour muer en palpables réalisations.

Oui, l’espoir reste toujours un devoir.

https://aisf.be/wp-content/uploads/2019/05/AISF_CahierDeRevendications2019.pdf

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s